Deshaun Thomas et Jared Sullinger viennent à bout de Cincinnati

UndercovaPar UndercovaPublié

La paire d’intérieurs est allée au charbon face aux Bearcats

Pour la première fois depuis 2007, Ohio State se qualifie pour le Elite 8. On s’attendait à ce que Cincinnati étouffe lourdement les Buckeyes qui renvoient souvent l’image de joueurs institutionnels, ‘propres’, voire incapables de réagir face à une défense très agressive. C’est finalement l’inverse qui s’est produit, OSU a produit une défense suffocante et insupportable pour les joueurs de Cinci’ qui n’ont presque pas vu le jour une fois la machine lancée.

Ohio State avait échoué à ce stade lors des deux années précédentes ce qui était resté dans les mémoires. Les hommes de Thad Matta voulaient donc éviter le piège de ce Sweet 16

Après une bonne entame de match, et une surtout une bonne réponse à l’entrain des Bearcats, les Buckeyes menaient de 12 pts à la mi-temps. De retour des vestiaires, ils ont pris une vague de plein de fouet avec un 19-4 des Bearcats grâce à Cashmere Wright 18 pts, 4 rbds, 3 pds et Sean Kilpatrick 15 pts, 2 pds.

Ce sursaut d’orgueil survenu au bon moment pour Cincinnati qui a repris le lead 52-48 et s’est pour le coup préparé à créer le 2e Upset de la nuit. Thad Matta a alors pris un temps mort.

La réponse ne s’est pas fait attendre coté Ohio : 17-1 et un retour en tête avec à nouveau 12 pts d’avance 65-53.

Jared Sullinger "Coach (Thad) Matta est passé par deux Sweet 16 où le train s’est quelque part arrêté en route.  Et nous voulions nous assurer que le train continue de rouler. C’est énorme d’être dans une situation comme celle là, et c’est une bénédiction. Mais dans le même temps, on ne doit pas perdre notre concentration."

Yancy Gates (7, 5), Cheikh Mbodj et Justin Jackson (8 pts, 6 rbds et 4 blk) qui étaient annoncés comme la kryptonite des intérieurs d’OSU n’ont rien pu faire face à la force de frappe du duo adverse. Jared Sullinger (23, 11, 3) et Deshaun Thomas (26, 7)  ont atomisé la raquette de Cincinnati s’adjugeant par la même la victoire 81-66.

J. Sullinger "Nous disposons de deux types d’équipes de basket : on a les gars cool, et ensuite les gars en bleu de travail. J’ai pensé qu’en débutant la première mi-temps on est rentré dans le mode gars cool et on a quelque part baissé notre garde… Je veux dire, on est venu. On a juste décidé d’être des gars cools, et ils sont venus nous piquer et nous nous sommes ressaisis pour un autre match de basket."

Quatre universités de l’Ohio ont atteint le Sweet 16 cette année, parmi elles les  Buckeyes, Cincinnati, Xavier et Ohio. La prochaine étape sera encore plus difficile à aborder puis que Ohio State rencontre les ‘number one seed’ : Syracuse.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1BPqSrZQ4tw[/youtube]