Lawrence Franck à propos de ses Pistons : « On pue, c’est decourageant. »

Les Detroit Pistons restent sur 9 défaites de suite. L'équipe manque clairement d'envie et de combativité, de quoi agacer Lawrence Frank.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Lawrence Franck à propos de ses Pistons : « On pue, c’est decourageant. »
Detroit. Ses usines automobiles, ses cols bleus et la franchise dont la ville est fier : les Detroit Pistons. Une équipe à l’image des habitants de la Motown, des travailleurs, durs au mal, combatifs (remember les Jordan Rules et les deux titres en 89 et 90), champions NBA en 2004 sans véritable superstar (du moins dans le sens marketing du terme). Si la ville du Michigan est sinistrée économiquement parlant alors que dire des Detroit Pistons ? Malgré une brochette de talents très prometteurs (Monroe, Drummond, Knight), les joueurs de l’effectif actuel ne ressemblent en rien à leurs glorieux prédécesseurs. Les Detroit Pistons n’ont gagné qu’un seul de leurs douze dernières rencontres et restent sur neuf revers de rang. Même le coach, Lawrence Frank, a préféré faire un break l’espace d’un instant (6 derniers matches) pour rejoindre sa femme, malade. Non, plus sérieusement, Franck reconnaît au micro de NBC Sports, qu’il ne supporte pas la manière dont jouent ses ouailles :
« C’est notre cinquième match depuis le All-Star Break comme ça, » clame-t-il après une énième défaite, de 37 points, face aux Nets. « On pue. C’est décourageant à regarder. »
Lawrence Frank ne mâche pas ses mots à propos de ses protégés. Sur les dix dernières rencontres, les Detroit Pistons encaissent plus de 116 points par 100 possessions. Evidemment, la pire défense NBA sur cette base statistiques. Même Greg Monroe, pivot et leader désigné de l’effectif, poussait un coup de gueule devant le manque de combativité de ses coéquipiers. Pour Frank, c’est avant tout un bon état d’esprit qui fait défaut aux jeunes Detroit Pistons :
« Nous devons ramener la fierté d’être un Piston. Cela ne reviendra pas en un jour, nous devons être fiers de porter ce maillot. »
Fait non négligeable tout de même, les Detroit Pistons sont privés de Calderon, Knight et Drummond, trois des éléments moteurs de l’équipe. Elle est loin l’époque des Ben, Rasheed Wallace, Chauncey Billups et compagnie…
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest