Le vrai flu game, c’est celui de Dirk Nowitzki en 2011

Dirk Nowitzki a joué le game 4 des Finales NBA 2011 dans un sale état, à cause d'une grippe. Il a surmonté cette épreuve et mené Dallas jusqu'au titre.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / G.O.D. / MAGAZINES
Le vrai flu game, c’est celui de Dirk Nowitzki en 2011

Ces derniers jours, on a beaucoup parlé du fameux "flu game" de Michael Jordan et de la prétendue "vraie histoire" derrière. Entre MJ et son staff qui affirment qu'il s'agit d'une intoxication alimentaire à cause d'une pizza, des employés de la dite pizzeria qui nient en bloc et de Jalen Rose qui continue de penser que Jordan avait juste une gigantesque gueule de bois le jour du match, on est à peine plus avancés. Ce qui est sûr, c'est qu'un autre grand champion a lui connu un vrai flu game, 13 ans après, lors des Finales NBA 2011 : Dirk Nowitzki.

Alors que les Dallas Mavericks menait 2 à 1 contre le Miami Heat et que les Floridiens avaient l'opportunité d'égaliser à 2-2, Nowitzki est tombé malade et dû serrer les dents pour être en état de jouer. On se souvient des images des joueurs du Heat, LeBron James et Dwyane Wade en particulier, mimer une toux et se moquer de la condition de l'Allemand un peu plus tard. Le fait est que Dirk Nowitzki était vraiment grippé et que le comportement des Floridiens a poussé tous ses camarades à donner le meilleur d'eux-mêmes.

"Je crois que c'est ce qui a fait vraiment basculer la série pour nous. Mon frèrot D-Wade et LeBron se sont moqués et ça nous a fait réagir parce que Dirk était notre leader et on l'aimait.

On s'est rassemblés autour de lui et on l'a soutenu. Il a trouvé au fond de lui-même les ressources pour jouer à un haut niveau. Il n'allait vraiment pas bien. Il y a des joueurs qui te disent qu'une fois sur le terrain ils arrivent à oublier, mais lui il était KO.

C'est pour ça que l'on peut parler de flu game et de l'une des plus grandes performances de l'histoire de la NBA. Il fait ça pendant des Finales et avec la manière", raconte Caron Butler sur Radio.com

 

Jusqu'à la fin de la série, Dirk Nowitzki a présenté des symptômes, mais a su les combattre pour finalement être élu MVP des Finales et remporté son premier et unique titre de champion NBA.

"La veille du game 4, je suis rentré chez moi et j'ai commencé à trembler. Je me suis dit que j'avais juste besoin d'aller au lit et que ça irait mieux le lendemain. Malheureusement, ça ne s'est pas passé comme ça. 

Dans ma tête, je me disais que c'était sans doute le match le plus important de ma vie et que j'étais là en train de transpirer et de trembler...", raconte-t-il dans le DVD sur la conquête du titre des Mavs.

Avec l'échec controversé face au Heat cinq ans plus tôt, il aurait fallu bien plus que ça pour empêcher Dirk Nowitzki de se présenter sur le terrain et de prendre le meilleur sur les "Heatles"...

Alors que son équipe avait 9 points de retard à 10 minutes de la fin, l'Allemand a convoqué l'énergie qu'il avait en lui pour marquer 10 points de suite, puis donner 3 points d'avance à son équipe avec classe, pour arracher une victoire cruciale. Deux matches plus tard, Dallas était sacré champion et le Winderkind élu MVP des Finales !

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest