Dirk Nowitzki s’oppose à Cuban : Pas de tanking pour les braves

BasketSessionPar BasketSession Publié

Alors que son employeur Mark Cuban, propriétaire des Dallas Mavericks, a carrément fait comprendre à ses joueurs qu'il était préférable de perdre, Dirk Nowitzki refuse de suivre le plan.

Les Phoenix Suns, Memphis Grizzlies, Chicago Bulls, Sacramento Kings et Atlanta Hawks ont tous perdu cette nuit. Autant d'équipes engagées dans la course au plus mauvais bilan NBA - et donc aux plus grandes chances de récupérer le gros lot lors de la draft. Les Dallas Mavericks, eux aussi parmi les cancres, ont gagné. Ils ont battu les Indiana Pacers (109-103). Un résultat contre-productif pour les affaires. En effet, même Mark Cuban, le proprio de la franchise, avait avoué à ses joueurs qu'il valait mieux perdre le plus de matches possibles d'ici la fin de la saison. Mais ça, ce n'est pas la mentalité des champions. Ce n'est pas la mentalité de Dirk Nowitzki.

"Vous ne voulez pas instaurer une culture de l'abandon où les joueurs ne se donnent pas à fond. Je pense que ça donnerait le mauvais exemple pour le futur", confiait le Hall Of Famer. "Je pense que c'est important pour nos jeunes joueurs d'apprendre à être compétitifs et de jouer dur tout le temps. C'est la seule manière de jouer dans cette ligue. On verra bien où nous en serons à la fin de la saison. Mais pour l'instant, il faut jouer dur et essayer de gagner."

Ce sont deux points de vue qui s'opposent. Et deux opinions qui se défendent. Les Mavericks n'ont de toute façon pas l'effectif pour aller en playoffs. Donc même en jouant dur, Dirk Nowitzki et les siens vont perdre des matches. En perdre encore plus, comme le suggère Cuban, offrirait éventuellement plus de chances de piocher dans le top 3 de la draft. Et il arrive parfois qu'un écart entre le troisième et le sixième choix fasse la différence entre une future superstar et un futur bon joueur.