Dix choses que vous ignoriez sur Kyrie Irving

Kyrie Irving est la star du moment après son carton la nuit dernière. Mais êtes-vous au point sur "Uncle Drew" ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Dix choses que vous ignoriez sur Kyrie Irving
1) Vous connaissez sans doute son parrain. Drederick Irving, le père de Kyrie, a connu une petite carrière de joueur. Après avoir fréquenté la Boston University, il s'est envolé pour l'Australie et a porté le maillot des Bulleen Boomers. C'est d'ailleurs là qu'est né son fils, qui a passé les deux premières années de sa vie dans la banlieue de Melbourne. L'un des meilleurs amis de Drederick, accessoirement le parrain de Kyrie, est bien connu des fans de NBA : Rod Strickland. Les deux hommes se sont connus dans le Bronx lorsqu'ils étaient jeunes et si Strickland a connu un peu plus de réussite que Drederick (17 ans dans la grande ligue chez les Knicks, les Spurs, les Blazers, les Wizards, le Heat, les Wolves, le Magic, les Rockets et les Raptors), ils sont restés très proches. Lors de la Draft de Kyrie en 2011, Strickland avait expliqué que les styles de jeu du père et du fils étaient très comparables. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=stS9uFZjPPk[/youtube] 2) Il a perdu sa mère très jeune. Il y a 18 ans, Elizabeth Irving succombait à une septicémie conjuguée à une insuffisance dans plusieurs organes. Kyrie n'avait que 4 ans lorsque sa mère est décédée à l'âge de 29 ans. Son père a reçu l'aide de ses tantes pour élever son fils et ses deux filles, Asia et London, à West Orange dans le New Jersey. En décembre 2014, Nike dévoilait la Kyrie 1. Sur la semelle, on y retrouve le nom d'Elizabeth avec des inscriptions sur sa date de naissance et la date de sa mort. "Ma mère est l'une des raisons qui m'ont fait aller aussi loin et qui me poussent à jouer comme ça", a expliqué Irving. [caption id="attachment_248169" align="alignleft" width="200"] Elizabeth Irving, la défunte mère du meneur des Cavs.[/caption] 3) Son père a survécu au 11 septembre. Alors qu'il se rendait au travail en empruntant le PATH, ce train qui relie le New Jersey à Manhattan, Drederick Irving s'est retrouvé dans un escalator de la station du World Trade Center lorsque le premier avion s'est écrasé contre l'une des tours jumelles. Il se souvient d'avoir perdu l'équilibre et d'avoir été projeté au sol, avant de voir des débris tomber lentement "comme de la neige", comme il l'explique dans le NY Daily News. S'il était arrivé à la surface quelques instants plus tôt, il se serait probablement retrouvé au milieu des décombres... 4) Il joue du saxo. Son morceau préféré vous surprendra autant les puristes que les non initiés. "Je passais mon temps à jouer l'intro du film Pirate des Caraïbes. Mais quand on m'a demandé d'en jouer pour la pub Pepsi, je me suis loupé et je ne m'en suis plus jamais servi depuis". Autre relation à la musique, l'un de ses surnoms à Cleveland : Pied Piper (en Français, "le joueur de flûte de Hamelin", tiré du conte des frères Grimm), pour symboliser le fait que dès qu'il commence à faire quelque chose, il entraîne tout le monde dans son sillage. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=TIZyMLaNUDQ[/youtube] 5) Il ne se contente pas de jouer dans des pubs, il en écrit. Vous n'avez évidemment pas pu passer à côté des spots "Uncle Drew", où grimé en vieillard Kyrie mettait le feu sur des playgrounds new yorkais. Et bien l'un d'entre eux, le plus récent avec Maya Moore et Nate Robinson, a entièrement été écrit et dirigé par l'intéressé. Les équipes de Pepsi ont d'ailleurs salué le talent d'Irving en la matière. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=spDdO_ZB-lE[/youtube]   [caption id="attachment_248171" align="alignright" width="200"] Callie Rivers, la fille de Doc Rivers, le coach des Clippers.[/caption] 6) C'est un dessin animé qui le faisait le plus pleurer. Quand il était petit, Kyrie Irving se mettait en boucle les Toy Story et visiblement, il avait un peu de mal à rester de marbre devant les aventures de Woody et de Buzz l'Eclair. "Quand je croyais qu'un personnage mourait ou était sur le point de mourir, je pleurais toujours un peu". 7) Son meilleur 5 de l'histoire n'est pas si évident. Kyrie Irving connait l'histoire de son sport et n'est pas uniquement bloqué sur les 15 ou 20 dernières années. A la mène, il place son joueur préféré, Isiah Thomas, au poste 2, Michael Jordan, en 3, Oscar Robertson, puis une raquette composée de Bill Russell et de Wilt Chamberlain. Aucun de ses contemporains, et les seuls Thomas et Jordan parmi les joueurs qu'il a pu voir jouer en live (et encore...). 8) La raison de son ball handling phénoménal. Les meneurs et arrières adverses prennent généralement le bouillon lorsque Kyrie l'a décidé, à coups de crossovers et de feintes diaboliques. S'il est aussi à l'aise balle en main, c'est grâce à une technique d'entraînement que son père lui a transmise. "Il m'a appris à dribbler avec un ballon enveloppé dans un sac plastique. Ca le rend beaucoup plus difficile en termes d'accroche et ça réduit son rebond. Vous avez une meilleure maîtrise lorsque vous enlevez le sac. C'est le secret", explique-t-il dans Bleacher Report. 9) Il a la plume facile. Depuis des années, Kyrie Irving tient un journal de bord sur son parcours et note tout ce qui lui passe par la tête, qu'il s'agisse de phrases-clés, de remarques faites par d'autres sur son jeu ou de choses pas forcément liées au basket. Plusieurs de ses anciens coaches, Mike Krzyzewski en tête, ont déjà déclaré qu'ils l'imaginaient bien devenir journaliste après sa carrière. Pour sa part, l'ancien de Duke se voir "devant la caméra" et songe au cinéma. 10) Il sort avec la fille d'un célèbre coach NBA. Depuis décembre dernier, la rumeur est tenace dans les tabloïds locaux et sur les réseaux sociaux. Callie Rivers, fille de Doc et soeur d'Austin, entretiendrait une relation à distance avec le meneur All-Star, après avoir fréquenté Paul George il y a quelques années.
Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest