-
-
- TOR
- NOP
-
-
- LAC
- LAL

Doc Rivers raconte les coulisses des arrivées du duo Leonard-George

BasketSessionPar BasketSession Publié

L'entraîneur des Los Angeles Clippers Doc Rivers a raconté les détails des arrivées obtenues cet été de Kawhi Leonard et Paul George.

Les Los Angeles Clippers ont donc frappé un très grand coup à l'occasion de cette intersaison. La franchise dirigée par Doc Rivers a réussi à mettre la main sur Kawhi Leonard et Paul George. Pour battre ses concurrents pour l'ex-ailier des Toronto Raptors, la formation californienne n'a pas hésité à mettre en place un trade XXL avec l'Oklahoma City Thunder pour George. Lors de son passage au Rich Eisen Show, Rivers a ainsi dévoilé les coulisses des arrivées des deux hommes.

"Nous savions que Paul George devait faire partie de l'équation. Après notre réunion avec Kawhi, nous savions des choses. Les discussions ont été bonnes, c'était la première fois que je découvrais vraiment Kawhi. J'ai pu voir que c'était un gamin vraiment intelligent. En quittant cet entretien, nous savions qu'il fallait régler plusieurs points. Nous devions améliorer notre équipe. Nous avons perdu deux bons gars pour ça, avec Shai Gilgeous-Alexander et Danilo Gallinari. Mais avoir Paul, ça nous permettait d'avoir Kawhi", a-t-il commenté.

"Nous savions que nous étions proches d'avoir les deux. Mais le jour de l'échange, à 10h du matin, nous pensions que c'était mort en raison des discussions difficiles avec OKC. A 14h, un deal semblait possible. A 17h, on m'a dit que c'était un échec et qu'on pouvait laisser tomber pour manger. Puis sur la route, j'ai reçu un message pour me dire que c'était reparti. En moins d'une heure, c'était bouclé. Voilà les émotions connues en quelques heures", a confié Doc Rivers.

Les Clippers ont donc parfait géré les deux dossiers. Malgré les nombreux atouts cédés pour obtenir Paul George, la franchise de Los Angeles se retrouve désormais en position pour remporter le titre NBA. Et avec Kawhi Leonard, elle peut probablement compter sur l'un des meilleurs joueurs du monde. Doc Rivers peut se frotter les mains...