Doc Rivers : « Nous devons perturber Boris Diaw »

Pour Doc Rivers, l'une des clés du Game 7 contre les Spurs sera la capacité ou non des Clippers à neutraliser Boris Diaw.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Doc Rivers : « Nous devons perturber Boris Diaw »
Si certains joueurs ont tendance à se laisser envahir par la pression en playoffs, Boris Diaw n'est quant à lui jamais aussi à l'aise que lors des joutes de printemps. Excellent lors des deux derniers matches, l'intérieur français ne cesse monter en puissance depuis le début d'une série où il tourne à des moyennes bien supérieures à celles qu'il a affiché en saison régulière (11,5 points, 6,5 rebonds, 3,7 passes sur les six premiers matches). Alors à l'heure d'aborder un Game 7 qui s'annonce électrique, Doc Rivers a bien conscience  qu'il lui faudra trouver un moyen de neutraliser le Français, devenu un véritable poison pour la défense californienne.
« J’ai entendu parler de Duncan, Parker, Ginobili et bien sûr de Kawhi mais à mon sens, Boris Diaw est leur atout le plus discret dans cette série » a fait remarquer le coach des Clips au San Antonio Express News. Il a rentré de gros shoots, il réalisé de superbes actions. Je pense que c’est lui que nous devons arriver à le perturber pour gagner. »
Perturber Boris Diaw ? Une mission impossible si l'on en croit Matt Bonner.
« Je ne crois pas avoir déjà vu Boris perturbé. Que ce soit sur ou en dehors du terrain. Je ne sais pas si c’est possible. Il n’a même pas à travailler là-dessus. C’est l’une des personnes les plus équilibrées que j’ai pu côtoyer. »
Même sentiment du côté de Manu Ginobili, admiratif devant le flegme légendaire et la lucidité de son coéquipier qui avait déjà joué un rôle majeur lors des dernières finales NBA.
« Je pense que c’est son modus vivendis, sa façon de vivre », explique l'Argentin. « C’est ‘BoBo’. Mais ça n’est pas lié à cette série. Si vous regardez les dernières finales, il a été un joueur clé pour nous. La manière dont il attaque en créant du jeu pour les autres est pour beaucoup dans ce que nous faisons. Et puis il y a sa polyvalence. Parmi nos Big Men, il est celui qui défend le mieux sur les petits. Il a aussi cette faculté à vous éloigner du ballon pour shooter ou pénétrer. C’est un joueur très complet. Il a un sens du jeu exceptionnel. »
L'issue sera-t-elle aussi heureuse que lors des finales 2014 pour Boris Diaw et les Spurs ? Réponse ce soir, à partir de 2h du matin.
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest