Doc Rivers : « On n’a encore rien fait »

Doc Rivers veut que les Clippers assument les attentes suscitées, mais sait qu’il reste encore énormément de travail.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Doc Rivers : « On n’a encore rien fait »
Depuis son arrivée à Los Angeles, Doc Rivers n’a pas vraiment eu le temps de se reposer. En plus de devoir se familiariser avec son nouveau club, il a dû superviser le recrutement estival et commencer à plancher sérieusement sur le plan de jeu à instaurer dès le début de saison. Car il le sait, cette année plus que jamais dans leur histoire, les Los Angeles Clippers ont la pression. Avec un meneur hors pair en la personne de Chris Paul, un All-Star encore largement perfectible comme Blake Griffin, des joueurs talentueux (DeAndre Jordan, Jamal Crawford), des vétérans aguerris (Matt Barnes, Willie Green, JJ Redick) et me coach le mieux payé de toute la ligue, les Clips se doivent de faire quelque chose cette saison. Rivers en a d’ailleurs totalement conscience.
« Il y a énormément d’attentes autour de nous et je ne veux pas que nous nous cachions », a-t-il expliqué au Los Angeles Times.   « Nous devons assumer toute cela mais, en même temps, il faut que nos gars comprennent bien que les objectifs sont une chose et que les réaliser en est une autre. Le fait qu’on s’attende à ce que tu réussisses quelque chose ne signifie pas que tu as accompli quelque chose.   On n’a encore rien fait. Nous n’avons pas même pas gagné une série de playoffs l’an dernier, donc nous avons beaucoup de travail devant nous en tant que groupe. Nous devons nous attendre à ce que tout soit plus dur cette année, nous devons prendre ce défi à bras le corps et le relever. »
Des propos qui semblent aller parfaitement avec ceux que l’on a pu entendre Chris Paul ou Blake Griffin tenir depuis l’arrivée de Doc Rivers. D’autant que malgré la sortie de route précoce en playoffs l’an dernier, les Clips avaient malgré tout réalisé une saison fantastique en remportant 56 matches en saison régulière. C’est d’ailleurs pour cette raison que leur nouveau coach passe autant de temps à analyser des vidéos afin de déterminer ce qu’il faut garder et ce qu’il convient de changer.
« Vinny (Del Negro) avait mis en place beaucoup de bonnes choses et il faut qu’on en garde certaines tout en en ajoutant d’autres dans les secteurs qui méritent d’être améliorés.   Bien que nous ayons une équipe super athlétique, nous ne courrions pas suffisamment l’an dernier. Il faut qu’on pousse plus la balle en attaque et il faut qu’on se donne plus d’espace sur attaque placée. Il faut également qu’on trouve le moyen de finir les matches. Ce qui ce qui est le plus flagrant. Il faut qu’on arrive à être plus efficace collectivement dans ces moments-là. Tout le monde doit s’y mettre. »
Parmi les options que Doc Rivers souhaite expérimentés, il pourrait notamment faire alter deux types de line-ups pour jouer « ‘tall-ball » ou « small-ball » en fonction des situations. Les arrivées des gâchettes Jared Dudley et JJ Redick devrait également permettre aux Clippers d’écarter plus le jeu pour donner à CP3 et à Griffin de l’espace pour opérer. Le potentiel est là, mais il reste effectivement du pain sur la planche...
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest