-
-
- TOR
- NOP
-
-
- LAC
- LAL

Doug McDermott : changement de poste obligatoire pour survivre à OKC ?

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

La carrière de Doug McDermott au Thunder n’a pas encore vraiment démarré. Il compte s’imposer, même à nouveau poste s’il le faut.

Même les fans les plus inconditionnels d’Oklahoma City ne pourraient pas citer un moment marquant de Doug McDermott sous la tunique du Thunder. Arrivé en février, son intégration est compliquée.

Recruté pour amener son adresse extérieure, l’ancien de Chicago n’a surtout pas réussi à vraiment se faire une place dans l’équipe. Personnellement, il estime d’abord que c’est lié au relationnel dans l’équipe.

« C’est un excellent vestiaire à intégrer mais c’est toujours un peu bizarre », confie-t-il. « Tu ne connais pas vraiment ces gars. Tu n’as pas de quoi rigoler avec eux. Une fois que tu commences à te créer des relations, tout devient plus facile. »

Une nouvelle preuve qu’il est difficile d’être performant lorsqu’on rejoint une équipe pour les trois, quatre derniers mois de la saison. Malgré cela, le Thunder croit toujours en lui. Mais à écouter Sam Presti, cela pourrait passer par un changement dans le jeu.

« Il a la polyvalence pour jouer un peu point forward pour nous », avoue le GM d’Oklahoma City.

Pas assez rapide, notamment au niveau du déplacement latéral, pour défendre sur des postes 3 de plus en plus athlétiques et toniques, Doug McDermott pourrait donc choisir de se muer en power forward "fuyant" pour gagner du temps de jeu et une place dans le roster du Thunder. Selon son père, l’un de ses plus proches conseillers, cela serait son poste de prédilection. Avec ses 2,03m et ses 102 kilos cela semble un peu léger, mais associé à un pivot solide, cela pourrait être la solution sur quelques séquences de jeu. Reste évidemment à prendre un peu de muscle pour ne pas se faire bouffer au rebond et réussir au minimum à tenir son adversaire direct dans les duels.