Draymond Green allume les Suns pour défendre Chriss

Draymond Green a tenu à rappeler que son nouveau coéquipier Marquese Chriss, souvent pointé du doigt pour son comportement, a débuté dans des conditions délicates à Phoenix.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié
Draymond Green allume les Suns pour défendre Chriss

Marquese Chriss a été drafté en huitième position lors de la draft 2016 et il a été présenté comme un Amar'e Stoudemire 2.0 par sa franchise de l'époque, les Phoenix Suns. Trois ans après, il a galéré à trouver une équipe et c'est via une invitation au camp d'entraînement que le jeune homme est en train de se faire sa place aux Golden State Warriors. Entre temps, il a été baladé entre Cleveland et Houston. Se taillant au passage une réputation de joueur caractériel pas forcément facile à gérer. Son éthique professionnelle a été remise en cause. Pourtant, c'est un tout autre visage qu'il montre à Golden State depuis le début de la pré-saison. Il est impliqué et il est performant sur le parquet. En 4 matches, il tourne à plus de 9 points, 8 rebonds et même 3 passes décisives (il est à 0,8 passe de moyenne en carrière). Chriss a évolué. Et pour Draymond Green, son nouveau coéquipier, ses déboires passées étaient peut-être simplement dus à la situation dans laquelle il se trouvait.

"Tout le monde blâme le gamin mais jamais la situation dans laquelle il se trouve. Personne ne blâme ces franchises de merde. Aucun reporter de Phoenix ne va s'en prendre à la franchise mais soyons honnêtes : quand il était là-bas, l'organisation était catastrophique."

Elle l'est toujours. Et les journalistes locaux le pointent en réalité souvent du doigt. Les Suns sont vivement critiqués. Mais on comprend l'idée de Green. Les réputations se font vite sans que les contextes soient assez pris en compte.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest