111 CLE
133 ATL
100 DEN
98 GSW
120 OKC
131 SAC
115 LAC
112 HOU

Draymond Green et Charles Barkley ont signé l’armistice

N.SPar N.SPublié

En beef depuis quelque temps, Charles Barkley et Draymond Green ont enterré la hache de guerre après la victoire des Warriors.

Kevin Durant avait demandé à Charles Barkley de rejoindre Draymond Green sur le terrain pour une explication en face à face. Il s'est exécuté et la confrontation a eu lieu juste après ce Game 6 remporté par les Warriors, sur le plateau de TNT. On pouvait s'attendre à quelques tension vu le passif récent entre les deux hommes. Au cours d'une analyse, Sir Charles avait admis qu'il voulait frapper le défenseur de l'année 2017. Il lui reprochait notamment ses provocations et ses cris incessants, notamment contre les arbitres. Étant allé un peu trop loin, le consultant pour TNT s'était excusé par la suite. Vu ce passif récent entre les deux hommes, on pouvait s'attendre à quelques tensions. Mais cette fois-ci, le temps était venu de faire la paix.

"Il sait que je pense qu'il est sacrément bon, je lui ai déjà dit. C'est le gars parfait pour jouer avec, mais il est agaçant lorsqu'on joue contre. Il ne fait jamais faute. Quand il commence à crier, à hurler et qu'il n'admet jamais qu'il fait faute, il me rend fou. Mais je n'excuse pour avoir dit que je voulais te frapper, j'ai eu tort de dire ça", explique Barkley. 

Le couteau suisse des Warriors a tenté d'expliquer, dans le calme, son comportement sur le parquet.

"Pour être honnête avec toi, je ne pense pas que quiconque en NBA pense faire une faute. Personne n'aime quand l'arbitre siffle contre vous. J'ai des problèmes avec ça. Ma mère me le rappelle, ma grand-mère aussi, mon oncle est très dur avec moi sur ce point. Je peux le comprendre. Mais de mon côté, il n'y a que du respect pour toi".

Un beef qui est donc terminé même si on peut être certain qu'on ne changera jamais les attitudes de Draymond Green vis à vis des arbitres, ce que Steve Kerr a compris et accepte.