Draymond Green sur les bases d’une saison historique… mais curieuse

BasketSessionPar BasketSession Publié

Draymond Green pourrait devenir le premier joueur à finir une saison avec plus de passes et de rebonds en moyenne que de points.

Draymond Green a beau ne plus être capable de rentrer un shoot ouvert - on exagère à peine - l'intérieur des Golden State Warriors pourrait s'offrir un "titre" statistique inédit en fin de saison s'il poursuit sur ces bases. Après le match largement remporté par les Californiens à Denver où Green a inscrit 4 points, pris 6 rebonds et distribué 13 passes, le All-Star tourne à 6.9 points, 7.9 rebonds et 7 passes de moyenne. Ce qui fait virtuellement de lui le premier joueur de l'histoire (avec un temps de jeu digne de ce nom), à afficher à la fois des moyennes de rebonds et de passes plus élevées que sa moyenne de points.

En 1987, Nate McMillan, aujourd'hui coach des Indiana Pacers s'était approché de cette drôle de "performance" avec 5.3 points, 4.7 rebonds et 8.2 passes.

Cette statistique montre en tout cas que Draymond Green a clairement décidé d'épouser un nouveau rôle chez les Dubs, pour laisser Stephen Curry, Kevin Durant et Klay Thompson se répartir la majeure partie des shoots.