Drew Gooden, le petit truc en plus des Wizards

Revenu timidement en NBA aux Washington Wizards, Drew Gooden s'affirme depuis deux rencontres. Une bonne pioche pour les Wizards à l'approche des playoffs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pendant quelques mois, Drew Gooden s’est retrouvé au chômage. Ou plutôt sans activité, étant donné que les Milwaukee Bucks, qui l’ont amnistié l’été dernier, continuaient de lui payer son salaire. Le vétéran a donc attendu afin de retrouver une franchise. Une occasion idéale pour prendre du recul.
« J’ai regardé tout ça de loin. Je réfléchissais à quel type de joueur je serais à mon retour. C’était comme un retour à la case départ. »
Finalement, une opportunité s’est présentée. Drew Gooden a reçu une offre des Washington Wizards, décimés par les blessures dans la raquette (Kevin Seraphin et surtout Nene Hilario, absent jusqu’en avril).
« Je vis dans la région de Washington et j’en ai marre de bouger sans cesse », raconte le vétéran aux huit franchises en douze ans de carrière. « Les Wizards savaient que j’étais intéressé et Ernie Grunfield (un dirigeant des Wizards) a monté le deal. C’est une bonne pioche pour eux à l’approche des playoffs (…) ».
Effectivement, Drew Gooden a l’expérience des playoffs (une finale NBA disputée en 2007 avec les Cavaliers) et il pourra donc la partager avec le vestiaire des Wizards. L’incertitude concernait plutôt son rendement sur le terrain. Après avoir rendu deux copies très discrètes (aucun point marqué), l’ancien joueur du Magic et des Clippers a noirci la feuille depuis deux rencontres. 12 points à 6/7 face au Jazz puis 13 points cette nuit contre les Bucks. Drew Gooden a encore de beaux restes. Du coup, les Wizards ont décidé de lui offrir un nouveau contrat de dix jours. Comme quoi, une petite période de recul peut parfois avoir du bon au milieu d’une carrière.
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest