Dwight Howard : « Ce n’est pas comme ça que ça devait se passer »

Dwight Howard est revenu sur sa décision de quitter les Lakers pour rejoindre les Houston Rockets.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dwight Howard : « Ce n’est pas comme ça que ça devait se passer »
Près de trois mois après l'annonce de son départ pour les Houston Rockets, Dwight Howard est revenu sur un feuilleton qui a, cette année encore, suscité l'attention de toute la planète basket. Et s'il est aujourd'hui ravi d'être un Rocket, il déplore en revanche que sa décision ait été révélée par la presse alors qu'il souhaitait l'annoncer personnellement aux Lakers.
« J’ai été très en colère quand tout a commencé à sortir car ce n’est pas comme ça que ça devait se passer », a-t-il expliqué dans un long entretien accordé à USA Today.   « Le soir d’avant, j’étais en train de me dire que j’allais retourner à L.A. et en parler à Mitch Kupchak par respect pour les Lakers. Je voulais lui dire en personne. »
Dwight Howard évoque également les raisons qui l'ont poussé à choisir de quitter la Californie. Une décision motivée par une envie de redevenir le patron de l'équipe dès cette saison.
« Beaucoup de gens disaient : ''Allez, dans deux ans, cette équipe sera à toi''. Mais j’aurais alors 30 ans. Je ne veux pas attendre. Cela fait 10 ans que je suis dans cette ligue. Je ne veux pas attendre que les choses se produisent. Je veux être agressif et faire en sorte que les choses arrivent. Je voyais tous ces jeunes joueurs qui étaient prêts et je me disais qu’il manquait une pièce. Je me suis dit que je pouvais être cette pièce et je ne voulais pas laisser passer ma chance. »
La présence de James Harden a été également un facteur décisif pour Howard, heureux de pouvoir évoluer dans une équipe d'avenir, ce qui n'était pas le cas à Los Angeles.
« Il n’y a pas un James Harden tous les 10 ans », poursuit-il avant de faire allusion à l'effectif vieillissant des Lakers.   « Ce n’est pas pour taper sur les autres joueurs avec lesquels j’ai joué, mais on parle de jeunes joueurs qui vont progresser. Donc je pense que c’est l’endroit idéal. Une super ville, une super franchise qui va de l’avant. »
Une franchise qui, si elle ne possède pas un palmarès aussi riche que les Lakers, a désormais à ses yeux le potentiel pour jouer les premiers rôles à l'Ouest.
« D’autres équipes ont plus d’histoire. Mais les résultats d’hier ne font pas gagner les matches d’aujourd’hui. Il faut vivre dans le présent. Que se passe-t-il maintenant ? Qu’est-ce que je peux faire maintenant ? Personne ne s’intéresse à ce que j’ai fait il y a huit ans. Ils veulent savoir ce que je suis capable de faire maintenant. Et cette équipe est parfaite pour moi. »
Afficher les commentaires (33)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest