Dwight Howard plus fort que jamais ?

Après un an d'adaptation, Dwight Howard se sent prêt à emmener Houston très loin et à inspirer à nouveau la crainte chez ses adversaires.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Dwight Howard plus fort que jamais ?
On n'ira pas jusqu'à dire que Dwight Howard est devenu un joueur anodin en NBA, même si certains de ses détracteurs semblent le penser. Tout le monde n'est quand même pas capable d'enregistrer 18.3 points et 12.2 rebonds de moyenne en restant suffisamment populaire pour être All-Star et membre d'une All-NBA Team. Mais force est de constater que "D12" fait moins peur. Tout le monde connait ses faiblesses et ses forces ont l'air plus faciles à négocier que lorsqu'il évoluait à Orlando. Titan dans la peinture au point d'emmener une équipe correcte mais loin d'être géniale jusqu'en Finales NBA (en 2009), Howard était considéré comme le pivot le plus dominant de sa génération et nombreux étaient les GM prêts à bâtir une équipe autour de lui. Aujourd'hui, après un retentissant fiasco chez les Lakers, il partage le rôle de franchise player avec James Harden à Houston. Une situation qu'on n'aurait pas soupçonné quelques années plus tôt. Cela ne l'empêche pas de prévenir tout le monde qu'il est de retour et qu'il est prêt à redevenir l'intérieur intraitable de ses années floridiennes.
"Je ne pense pas que mes adversaires m'ont oublié. Par contre, c'est le cas de tout le monde à l'extérieur. Les gens disent que j'étais meilleur à Orlando. J'y ai passé huit ans, je ne peux pas oublier ce que j'ai fait là-bas et cela restera. Mais le Dwight Howard d'aujourd'hui est plus intelligent et meilleur que le Dwight Howard du Magic", a expliqué D12 au Washington Post.
Pour que les observateurs se mettent à le croire, celui qui ne se surnomme plus "Superman" sait qu'il va devoir fournir des preuves tangibles, sur et en dehors du terrain. Au-delà des statistiques, c'est dans le comportement qu'il sera attendu au tournant. S'il agace parfois à cause de son sourire permanent, plus personne ne veut revoir la mine boudeuse et triste qu'il affichait à LA. Une attitude mature et enthousiaste devrait lui permettre de regagner du crédit.
"Afin que l'on parvienne à emmener l'équipe le plus loin possible, je dois élever mon niveau de bien des manières. Que ce soit en jouant plus dur sur le terrain ou en agissant différemment dans le vestiaire, dans le bus, ou dans l'avion, je dois être ce gars que les autres prennent pour exemple. Il y a vraiment de la place pour faire quelque chose d'extraordinaire ici".
Passer le premier tour des playoffs et inspirer à nouveau la crainte chez ses adversaires parait être un bon début.
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest