Dwight Howard : « Je ne manquerai jamais de respect à ces gars »

Dwight Howard est revenu sur les propos qu'il avait tenus envers ses anciens coéquipiers d'Orlando, selon lui son discours a été mal interprété.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Parfois on se demande vraiment ce qui se passe dans la tête de Dwight Howard. Après avoir affirmé que, lorsqu'il était à Orlando, il était le leader d'une bande de joueurs dont personne ne voulait mais qu'il avait toujours gardé le sourire, D12 s'est montré surpris que ses propos aient été mal pris du côté d'Orlando, notamment par Jameer Nelson. Il a donc essayé de rectifier le tir comme il a pu sur ESPN Los Angeles.
« J'ai juste dit que notre équipe à Orlando, nous étions les underdogs. Personne ne parlait vraiment de notre équipe. Nous étions sous-estimés. Tous le monde nous a ignoré pendant tout le temps où j'étais à Orlando et je détestait ça. Nous détestions tous ça.  Nous nous servions de ça. Mes commentaires n'avaient pas pour but de manquer de respect à ces gars. Ils étaient mes coéquipiers pendant des années. Ils m'ont aidé à devenir le joueur que je suis aujourd'hui et nous sommes tous allés en finale NBA grâce à ça », a-t-il indiqué.   « Je ne dirais jamais rien d'irrespectueux envers ces gars et je pense que beaucoup de gens ont profité de ça, et l'ont transformé en choses négatives. J'aime ces gars. Nous avons de grands souvenirs ensemble et nous nous servions de ces gens qui disaient que nous ne ferions jamais les finales, que nous ne serions jamais une bonne équipe. C'est ce qui nous poussait pour avancer. »
Jameer Nelson n'est pas le seul à avoir réagi, Rashard Lewis et JJ Redick, des éléments majeurs des belles années du Magic, n'ont pas apprécié ses commentaires.
« Je ne suis pas surpris par ça. Je serais plus surpris quand Dwight commencera à assumer ses responsabilités. C'est la chose la plus négative à son sujet que je peux dire mais c'est la vérité. Vous ne pouvez pas prendre tout le crédit pour vous et ne pas accepter que c'est en partie de votre faute », a confié JJ Redick.   « Nous avons aidé Dwight à devenir le joueur qu'il est. Nous avons eu une bonne période. Merde, regardez toutes ces bannières au plafond. Ce n'est pas écrit Dwight Howard dessus », a expliqué Lewis au Sun Sentinel.
Mais pour Dwight Howard, beaucoup de personnes ont simplement réagi de manière excessive. Il a expliqué qu'il avait essayé d'appeler Nelson et Lewis pour leur donner sa version des faits.
« Je sais que nous allons retourner à Orlando et qu'ils vont se servir de ces trucs autant qu'ils pourront quand je reviendrai. Mais je n'ai rien d'autre que de l'amour pour cette ville. Je n'ai rien d'autre que de l'amour pour ces fans d'Orlando. Je n'ai rien d'autre que de l'amour pour tous mes anciens coéquipiers  et ma déclaration, comme je l'ai dit, c'était pour dire que nous étions sous-estimés. Personne ne parlait de nous et nous sommes allés en finale. On ne parlait que de Cleveland ou d'autres, et ça nous rendait fou, on utilisait ça comme motivation. Comme je l'ai dit, je n'avais pas l'intention de manquer de respect à ces gars. »
Dwight Howard et les Lakers rendent visite à Orlando mardi prochain.
Afficher les commentaires (18)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest