Dwyane Wade a failli manquer le Game 7 face aux Spurs…

Blessé aux genoux, Dwyane Wade a dû subir un drainage et d'autres traitements quelques heures avant le Game 7 face aux Spurs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dwyane Wade a failli manquer le Game 7 face aux Spurs…
Une succession de jump shoot à mi-distance, une activité défensive de tout les instants... Dwyane Wade semblait plutôt inspiré lors de l'ultime rencontre des finales NBA entre le Miami Heat et les San Antonio Spurs. Avec 23 points et 10 rebonds en 39 minutes, le joueur de 31 ans a bien épaulé son leader, LeBron James, dans la quête d'un deuxième titre de champion consécutif. Pourtant, ce Game 7, Wade a bien failli ne pas le jouer. Ou plutôt n'en jouer qu'une partie, avec un rôle évidemment limité. Il souffrait tellement des genoux que le staff médical a été obligé de lui faire un drainage huit heures avant la rencontre. Déjà un peu plus tôt durant les playoffs, lors du game 7 face aux Indiana Pacers, Dwyane Wade comptait demander à son coach un temps de jeu limité. "Three" (son nouveau surnom), était au bout du rouleau.
"J'avais le sentiment que si j'allais jouer comme j'étais en train de jouer ces derniers temps et que si cela continuait de me faire mal comme ça, je n'aurais pas pu aidé l'équipe à atteindre le prochain tour", raconte-t-il au Miami Herald. "J'allais dire à Spo (Erik Spoelstra, le coach) de me faire jouer moins et de laisser des opportunités à Mike Miller et aux autres gars. Mais quand je suis arrivé à l'entretien, Spo était déterminé à me donner de nouvelles chances et à trouver des solutions pour que je sois performant sur le terrain donc j'ai changé d'état d'esprit."
Le Heat s'est finalement qualifié pour sa troisième finale consécutive au dépend des Pacers. Rebelote lors des finales NBA. Suite à un contact avec Manu Ginobili dans le Game 6, les douleurs aux genoux de Dwyane Wade se sont encore accentuées. Il a donc fait retirer du liquide de ses genoux quelques heures avant le match et a subi plusieurs traitement le même jour afin de pouvoir jouer ce match couperet.
"On savait ce qu'il traversait", assure Erik Spoelstra. "Il a préféré prendre le risque de ne pas être à 100% et de s'exposer aux critiques que de ne pas jouer. Au final, il nous a aidé à gagner. Beaucoup de joueurs n'auraient pas disputer le match."
La suite est désormais connue de tous, comme le dit Mammadou Sakho (joueur du PSG pour les moins footeux) : "Dwyane Wade, triple champion mon frère".
Afficher les commentaires (23)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest