Emmanuel Mudiay, une énigme un peu moins floue

Il reste beaucoup à découvrir sur Emmanuel Mudiay. Mais le Congolais des Denver Nuggets a dévoilé un peu de son jeu et de sa personnalité en quelques matches de Summer League.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Emmanuel Mudiay, une énigme un peu moins floue
On a beau avoir vu des images de ses prouesses au lycée à Dallas et des highlights des quelques matches qu'il a eu le temps de disputer en Chine, on ne savait pas trop à quoi s'attendre avec Emmanuel Mudiay. Drafté par les Denver Nuggets en 7e position après avoir longtemps été considéré comme un top 3 potentiel, le Congolais a fait ses premiers pas sous un maillot NBA lors de la Summer League de Las Vegas. On sait bien que ce qu'il s'y passe n'est en rien annonciateur de ce que les joueurs seront capables de faire dans la ligue, la différence de niveau étant sacrément élevée. Mais collecter quelques informations sur un joueur à la fois attendu et mystérieux ne peut pas faire de mal. Sur le terrain comme en dehors, on en sait déjà un peu plus sur le meneur du Colorado.

Il assume toujours son choix d'avoir zappé la NCAA

[superquote pos="d"]"Le Rookie wall, je l'ai pris en Chine. Ca m'évitera de le prendre en NBA".[/superquote]Lorsqu'Emmanuel Mudiay a annoncé qu'il annulait l'accord passé avec MSU et Larry Brown pour aller en Chine "afin d'aider sa mère financièrement", les critiques ont été nombreuses. Pour beaucoup, le niveau de jeu du championnat local, bien inférieur à celui de la NCAA, allait forcément handicaper le natif de Kinshasa par rapport aux autres membres de la cuvée 2015. Quelques semaines après être rentré d'Asie, Mudiay ne regrette rien et estime même que ce choix est judicieux sur le plan sportif.
"En termes de rythme, aller en Chine m'a aidé. Là-bas, ils jouent aussi avec l'horloge des 23 secondes, ce qui n'est pas le cas en NCAA. J'aime jouer avec des shooteurs sur le terrain et j'en avais beaucoup à mes côtés à Guangdong. Je pense au final que je me suis heurté au "Rookie wall" là-bas, ce qui m'évite d'avoir à le faire ici. J'ai le sentiment d'avoir fait mon année rookie en Chine et d'être prêt à enchaîner en NBA maintenant", a expliqué Mudiay sur Yahoo Sports.

Il ne veut pas tirer sur l'ambulance Ty Lawson

En étant drafté aussi haut, Mudiay aurait pu implicitement réclamer la tête de l'encombrant Ty Lawson pour avoir le maximum d'exposition. Qu'il le pense ou non, le joueur de 19 ans se dit prêt à évoluer avec l'ancien de North Carolina. En termes de communication, il conserve le beau rôle et non celui du jeune arrogant qui veut écarter tout le monde de son chemin.
"Je n'ai pas encore parlé avec lui. C'est au front office de décider ce qu'il se passer avec Ty. Je ne contrôle que ce qui est en mon pouvoir, à savoir mon jeu. S'il est toujours dans l'équipe à la reprise, pas de problème, nous serons coéquipiers et ça m'ira".

Il a les qualités qu'on lui prêtait...

Avec son gabarit (1m96, 88kg), on savait déjà qu'Emmanuel Mudiay avait un avantage de taille sur la plupart de ses vis à vis. Athlétiquement, ses performances au lycée, au McDonald's All-American et en Chine avaient impressionné les recruteurs. On a pu voir qu'elles étaient effectivement l'un de ses atouts majeurs durant ses quatre premiers matches à Vegas. Son premier pas, la fluidité de ses mouvements lorsqu'il attaque le panier et sa faculté à repousser les écrans ont séduit. Sa faculté à aller contrer des adversaires plus grands que lui aussi. https://www.youtube.com/watch?v=21UXGg2uFOc

... et d'autres plus surprenantes

On pourrait penser que Mudiay est un combo guard, plus intéressé par l'exploit personnel que par le fait de servir ses partenaires en bonne position. Sur les 4 rencontres disputées, celui qui a choisi le numéro 0 a voulu montrer qu'il pouvait aussi endosser le costume de "floor general". On l'a beaucoup vu varier le rythme, annoncer des systèmes, demander des écrans, en redemander parfois dans la foulée, réaliser des extra passes, et mine de rien jouer la passe avant le shoot. Ca ne changera probablement ses caractéristiques, qui sont celles d'un joueur capable d'ouvrir des brèches et de scorer abondamment, mais le savoir capable d'adapter son jeu est un très bon signe. https://youtu.be/xqltVic77YQ?t=56s

Il est confiant, mais pas arrogant

[html]"Sur le plan physique, tout le monde se vaut. C'est en terme de QI basket que je peux me démarquer".[/html]D'Angelo Russell et Stanley Johnson en tête, certains rookies ont d'ores et déjà clamé qu'ils étaient meilleures que leurs camarades de promotion et visait le titre de Rookie of the year. Avec le temps de jeu qui devrait être le sien et son profil, Emmanuel Mudiay aurait très bien pu annoncer partout que les six équipes qui l'ont zappé allaient payer ou encore qu'il se voyait "cibler" un meneur star, à l'image de ce qu'a fait Johnson avec LeBron. Sans paraître trop gentil ou trop vulnérable, Mudiay est conscient du niveau relevé de la ligue mais se sait capable d'ingéniosité pour y briller.
"On me dit souvent que tous les soirs dans la Conférence Ouest, je devrai affronter des meneurs monstrueux. C'est vrai, mais ça ne vaut pas que pour l'Ouest. De l'autre côté vous avez John Wall, Kyrie Irving, Kemba Walker, etc... Sur le plan physique ou athlétique, tout le monde se vaut à peu près, c'est en termes de QI basket que la différence se fait et que je pense pouvoir me démarquer".

Il doit encore bosser sa mécanique de shoot et ses choix

Critiqué pour son manque d'efficacité à mi et longue distance, Mudiay a un geste encore un peu brut et qui peut clairement se développer dans les années à venir pour lui permettre d'être plus fiable dans ce secteur. On a aussi pu voir lors de 3 de ses 4 matches de Summer League qu'il avait un peu de mal à éviter les pertes de balle (2, 6, 5 et 7 turnovers). Une lacune fréquente et compréhensible chez les meneurs rookies.

Les highlights d'Emmanuel Mudiay en Summer League

https://www.youtube.com/watch?v=h4IXDq304Rc

Ses stats en Summer League

Summer League Stats
Season G GS MPG FG% 3P% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
2015 DEN 4 4 30.5 0.385 0.143 0.500 0 14 3.5 5.8 1.2 0.2 5.00 2.75 12.0
Game Log
Date Opponent Result MIN FGM-A 3PM-A FTM-A OFF DEF REB AST STL BLK TO PF PTS
Jul 16 at ATL L 73-82 27 4-9 0-0 0-0 0 3 3 1 2 0 7 3 8
Jul 13 at MIA W 86-83 34 4-13 1-5 1-4 0 3 3 8 0 0 5 5 10
Jul 12 at SAC W 98-76 35 7-15 1-5 4-7 0 3 3 10 3 0 6 2 19
Jul 10 at ATL W 86-71 25 5-15 0-4 1-1 0 5 5 4 0 1 2 1 11
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest