Enes Kanter : « Tu ne quittes pas New York pour Milwaukee »

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Visiblement, peu de joueurs sont attirés par Milwaukee. Les Bucks ont du coup du mal à attirer de gros free agents. Enes Kanter a plaisanté à ce sujet.

Il est toujours plus difficile pour la franchise d'un "petit marché" d'attirer des grands joueurs via la free agency. Même des joueurs moyens en fait... Ces derniers préféreront souvent la "big city life". Enes Kanter a confié avoir fait ce choix cet été. On se souvient que le Turc avait créé l'émoi pendant quelques heures après avoir tweeté un émoji en forme de cerf sur son compte Twitter. Il a reconnu sur ESPN qu'il ne s'agissait que d'une plaisanterie. Jamais il n'aurait rejoint Milwaukee, une ville pour laquelle il ne semble pas avoir une grande estime...

"Tout le monde en parlait, c'est devenu viral. J'étais juste chez un ami pour dîner. Je m'ennuyais tellement sur le retour en Uber... Donc j'ai posté cet émoji et l'ai effacé 5 minutes après. Exprès. Je voulais m'amuser avec les médias. Je savais très bien que je n'allais pas rejoindre les Milwaukee Bucks. On parle des Bucks là... A moins qu'ils ne t'offrent énormément d'argent, tu ne quittes pas New York pour Milwaukee !".

Pas très rassurant pour la franchise... Milwaukee est souvent évoquée comme l'une des villes risquant le plus de perdre son équipe NBA si Seattle ou Las Vegas, pour ne citer que celles-là, en récupèrent une. Le président des Bucks lui-même expliquait il y a quelques années que Milwaukee était la ville la plus raciste qu'il connaissait. Heureusement, pour le moment, Giannis Antetokounmpo est toujours là et permet de faire parler des Bucks en bien.

Sur le fond, on peut comprendre Enes Kanter. Lorsque l'on a goûté à New York, Milwaukee et le Wisconsin en général peuvent paraître un peu... fades.