Eric Gordon veut en donner plus aux Pelicans

Eric Gordon n'en a pas fini avec New Orleans. L'arrière de 25 ans espère pouvoir rester aux Pelicans pour rattraper les années perdues.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Eric Gordon veut en donner plus aux Pelicans
Les New Orleans Pelicans – alors appelés Hornets – ont tout fait pour conserver Eric Gordon il y a deux ans. Malgré ses blessures à répétition, la franchise a aligné les billets pour prolonger son arrière de 25 ans, courtisé par les Phoenix Suns. Gordon était alors restricted free agent. Phoenix a proposé 58 millions de dollars sur quatre ans, New Orleans a suivi. Les dirigeants n’avaient pas vraiment le choix, l’arrière était le seul joueur vraiment prometteur récupéré par les Hornets lors du transfert de Chris Paul aux Los Angeles Clippers. Deux ans plus tard, Eric Gordon a subi plusieurs blessures au genou, s’est brouillé avec son coach et il est désormais placé sur la liste des transferts. Enfin en bonne santé, le natif d’Indianapolis n’est pas revenu au niveau qui était le sien en 2011 (22,3 points de moyenne lors de sa dernière saison avec les Clippers) mais il est tout de même l’un des hommes de base des Pelicans (16 points par match, 40% derrière l’arc). C’est correct mais pas à la hauteur des espérances pour l’ancien champion du monde (en 2010 avec Team USA).
« Je pense que je peux en faire beaucoup plus. Les gens ici pensent que je suis ce joueur qui met 20 points par match. Mais on joue en équipe ici. C’est un nouvel ajustement. Je dois m’habituer à rejouer 82 matches par saison, ça fait trois ans que je n’ai pas joué autant », explique le joueur à Yahoo ! Sports.
Eric Gordon a joué 42 matches l’an passé et 9 rencontres la saison précédente. Il a déjà disputé 40 des 43 matches de son équipe cette saison. Le joueur retrouve ses marques.
« Il ressemble au Eric de New Orleans », assure Monty Williams, son coach. « Il mettait les shoots importants. C’est ce genre d’action que doit réaliser Eric. C’est pour cela qu’ils (les dirigeants) lui ont donné un gros contrat. »
Face à Detroit, Eric Gordon a inscrit un tir décisif dans les derniers instants du match. Mais effectivement son rapport qualité/prix ne joue pas forcément en sa faveur actuellement. Surtout que les Pelicans ont également un Tyreke Evans sur le banc qui joue au même poste et émerge à 11 millions de dollars annuels. New Orleans manque cruellement d’un ailier ou d’un pivot capable de former une paire d’intérieurs redoutables avec Anthony Davis. Mais pour obtenir un joueur de ce profil, il faudra sans doute sacrifier Eric Gordon…
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest