Erik Spoelstra demande plus de régularité au Heat

Les quatre derniers matches à l'extérieur du Heat en 2012 ont révélé un manque de régularité de la part des joueurs d'Erik Spoelstra. Le coach espère corriger ça en 2013.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Erik Spoelstra demande plus de régularité au Heat
Dans la lignée de ses performances à l'extérieur cette saison, le Miami Heat est sorti avec un bilan équilibré (2-2) de son mini road trip de quatre matches à l'Est. Un bilan qui aurait pu être plus fâcheux sans un grand Lebron James qui a permis aux joueurs d'Erik Spoelstra d'arracher la victoire en prolongation face à Orlando en signant, à nouveau, une performance proche du triple double (36 pts, 8 rbds, 11 pds).
« C’était un match à absolument gagner pour finir le voyage et l'année de la bonne façon. Nous devions trouver un moyen de gagner à l’extérieur à nouveau et c'est un bon début », a confié James au Miami Herald.
Si Lebron James a signé un mois de décembre exemplaire en termes de régularité avec 27,5 points, 8,1 rebonds et 7,5 passes par match, ça n'a pas été le cas forcément de son équipe en général sur les quatre derniers matches de 2012. James et ses coéquipiers se sont montrés capables de jouer des quart-temps entiers comme les champions en titre qu'ils sont mais aussi de passer complètement au travers sur une période complète à l'image du quatrième quart face à Milwaukee. Une irrégularité que coach Spoelstra aimerait corriger pour cette nouvelle année qui commence, en particulier sur les matches à l'extérieur.
« Peu importe qui vous jouez, qui porte le maillot en face, vous devez vous battre pour chaque victoire dans cette ligue, surtout à l'extérieur. La régularité, nous devons vraiment travailler là-dessus. Nous en sommes capables. Je le dis à nouveau, nous avons beaucoup d'attentes pour 2013 et la régularité n'est certainement pas très loin pour nous. »
Dans les deux défaites subies par le Heat face à Detroit et Milwaukee, Miami avait à chaque une avance conséquente et par deux fois les Floridiens se sont fait rejoindre au score puis dépasser. Face aux Pistons, ils avaient 15 points d'avance au terme du premier quart avant d'encaisser 41 points lors du deuxième et de ne plus réussir à combler l'écart. Face aux Bucks, le Heat avait réalisé un très bon troisième quart-temps pour remonter un déficit de 12 points et démarrer le quatrième devant, mais s'est ensuite effondré dans l'ultime période en encaissant un 35-14 pour finalement s'incliner de 19 points (104-85). Pour Erik Spoelstra, son équipe doit se concentrer sur son jeu et arrêter de se soucier de qui joue en face.
« C'est une nouvelle saison et un tout nouveau trophée que tout le monde va essayer de gagner. Nous essayons de mettre notre jeu en place et de jouer à un niveau d'élite avec constance. Nous avons montré ça par moment, mais nous n'en sommes pas encore là. Nous avons le temps pour progresser. »
Et surtout pour progresser à l'extérieur car le Heat, après une série de trois matches à domicile, jouera 10 des 12 suivants à l'extérieur.
« Nous savons que nous allons devoir arrêter les équipes, surtout à l'extérieur. Ça va être un sacré challenge le mois prochain. Nous devons garder la tête froide, jouer notre jeu et progresser chaque jour », a expliqué Chris Bosh.
En attendant, ce sont Dallas, Chicago et Washington qui se présenteront à l'AA Arena. De quoi faire le plein de confiance à domicile avant de partir à la conquête de l'Ouest.
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest