Day 7 : La classe de Gasol, Parker en difficulté, De Colo en patron

Les actions, les faits et autres observations marquantes... nos envoyés spéciaux à Lille font le point sur les quatre premiers huitièmes de finale de l'Eurobasket.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Day 7 : La classe de Gasol, Parker en difficulté, De Colo en patron
- L'Espagne n'est plus la "Grande Espagne" qui dominait le Vieux Continent il y a encore quatre ans. Juan Carlos Navarro, José Calderon, Serge Ibaka et Marc Gasol ont tous déclaré forfait pour l'Eurobasket 2015. La Roja fait moins peur. Mais l'Espagne a toujours Pau Gasol. Peut-être le meilleur joueur FIBA de l'histoire. Encore 30 points, 7 rebonds et 4 passes pour un Pau blessé mais pourtant si facile contre les intérieurs polonais hier. La très grande classe. http://www.dailymotion.com/video/x36m6vn_pau-gasol-amazing-performance-v-poland-eurobasket-2015_sport - La Pologne a été éliminée mais les coéquipiers de Marcin Gortat n'ont pas à rougir. Avec quelques jeunes joueurs comme Mateusz Ponitka, quelques cadres comme l'intérieur NBA des Washington Wizards et un groupe en constante progression, les rouges et blancs pourraient franchir un tour de plus dans deux ans. - Les principes offensifs de la Lettonie ? a) shooter b) shooter c) shooter - Les Lettons, prochains adversaires des Bleus, ne sont pas à prendre (trop) à la légère. Vincent Collet a déjà prévenu :
[superquote pos="d"]"Les Lettons peuvent se montrer très dangereux." Vincent Collet[/superquote]"La Lettonie est particulièrement redoutable sur les lignes extérieures. Il faudra que l'on exerce une pression permanente en défense. Ils sont plus forts que les campagnes précédente. Si on les laisse prendre confiance, ils peuvent se montrer très dangereux."
- C'est dans une ambiance complètement folle que l'équipe de France a décroché sa qualification pour les quarts de finale. La transformation du Stade Pierre Mauroy, où le LOSC accueillent habituellement ses adversaires en Ligue 1, est stupéfiante. Mais la salle montée de toutes pièces a vraiment de l'allure. 27 000 places, la plus grand d'Europe et un record d'affluence battu hier. Chapeau aux supporteurs des Bleus qui ont mis le feu hier soir. - Ces mêmes supporteurs ont d'ailleurs soutenu Tony Parker becs et ongles, alors même que le meneur de l'équipe de France était clairement en dedans. Respect. - TP peine à trouver ses marques depuis le début de la compétition et Vincent Collet n'a pas échappé aux questions sur le sujet. Jamais à court de réparties, le sélectionneur a renvoyé la balle à l'envoyeur en conférence de presse :
"C'est drôle, il y a une époque où l'on nous demandait - à nous sélectionneur de l'équipe de France - si ce n'était pas inquiétant que Tony Parker marque trop de points. Je trouve ça très amusant."
[superquote pos="d"]"A une époque, on s'inquiétait parce que Tony marquait trop." [/superquote]- Si Parker est en difficulté, Nando De Colo plane au-dessus de la mêlée. Le joueur du CSKA Moscou s'affirme de plus en plus comme le patron des Bleus. Un statut indéniable sur cet Eurobasket en tout cas. Le natif d'Arras a cumulé 15 points, 7 rebonds et 7 passes en 28 minutes hier soir. Mais ne retenez pas ses statistiques. Concentrez-vous sur son attitude sur le parquet. Il semble si facile. Si les Bleus sont les grands favoris de cette compétition, c'est surtout parce que De Colo sait où il va. Le Ch'ti ne perd pas le nord. Il guide juste son équipe vers l'Or. - En ce qui concerne le "langage du corps", on a apprécié la détermination et l'énergie avec lesquels ont joué Nicolas Batum, Joffrey Lauvergne, Rudy Gobert et Evan Fournier hier. Des guerriers sur le parquet. Quand les Bleus jouent de la sorte, on les imagine mal ne pas aller au bout, Serbie ou pas Serbie... http://www.dailymotion.com/video/x36mbzf_batum-says-non-mon-ami-eurobasket-2015_sport - La France a creusé l'écart avec un cinq justement composé de De Colo, Fournier, Batum, Lauvergne et Gobert. L'équipe type lorsque Tony Parker et Boris Diaw prendront leur retraite quoi. - Au rayon satisfaction et surprise de cet Euro, on notera aussi l'évolution de Charles Kahudi, monstrueux en défense... et de plus en plus en confiance en attaque ! Habituel homme de l'ombre, l'ailier a gagné du temps de jeu par rapport aux campagnes précédentes et il n'hésite pas à aller de plus en plus au cercle balle en main. L'un des artisans du succès des Bleus. http://www.dailymotion.com/video/x36mi5g_kahudi-s-master-block-eurobasket-2015_sport
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest