Evan Fournier : « Si j’ai une très bonne saison, l’argent va suivre »

Dans sa dernière année de contrat au Orlando Magic, l'arrière français Evan Fournier est revenu sur l'impact de sa situation contractuelle.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Evan Fournier : « Si j’ai une très bonne saison, l’argent va suivre »
En refusant une offre de 32 millions de dollars sur 4 ans l'été dernier de la part du Orlando Magic, Evan Fournier a décidé de miser sur lui-même. Conscient de ses capacités, l'international tricolore s'est dit qu'il pouvait mériter un salaire bien plus important (dans une période où les salaires explosent) s'il parvenait à réussir une grande saison sous les couleurs de la franchise floridienne. Très apprécié par son nouveau coach, Scott Skiles, le Français joue beaucoup et dispose de responsabilités chez l'actuel 7ème de la Conférence Est (18 victoires - 13 défaites). Et même s'il tente de faire abstraction de cette situation contractuelle, Fournier pense parfois à cet élément.
"Bien évidemment, c'est toujours dans un coin de votre tête. Vous tentez de jouer votre meilleur basket. Quand j'ai commencé à jouer, c'était pour gagner des titres et être un bon joueur. Ce sont mes motivations. Je veux devenir bon, je n'ai pas l'intention d'être un joueur médiocre ou moyen. Je sais que si j'ai une très bonne saison, l'argent va suivre", a confié Fournier au Orlando Sentinel.
Pour le moment, l'arrière ne doit pas regretter son choix de refuser cette proposition à 32 millions de dollars pour devenir un Free Agent. Après un début de saison canon, il est petit à petit rentré dans le rang mais conserve ses statistiques très intéressantes au sein d'une équipe qui gagne : 14,5 points, 3,2 rebonds, 2,5 passes décisives de moyenne. Mais petit problème, malgré ses belles performances, est-ce que Fournier va recevoir une offre importante de sa franchise actuelle ? Car avec les récentes prolongations de Tobias Harris et Nikola Vucevic, puis les cas de certains joueurs importants à également régler, notamment Victor Oladipo, le Français ne sera pas forcément la priorité des dirigeants floridiens.
"Ce n'est pas vraiment ma décision, je ne pense pas encore à l'été prochain et tout le reste. Nous avons une bonne chose actuellement, j'ai l'impression que nous pouvons faire un truc. Mon futur, ça sera seulement à la fin de la saison. Je suis très heureux d'être ici, j'aimerai rester", a assuré Fournier.
De plus en plus apprécié à Orlando pour sa polyvalence, mais aussi pour sa capacité à être décisif en fin de rencontre, Fournier devrait tout de même recevoir une belle offre de la part de son équipe actuelle au terme de la saison. Mais les autres franchises NBA vont également s’intéresser à la situation du Français qui ne cesse de progresser depuis son arrivée en 2012. Si Evan Fournier reste à ce niveau, si l'Orlando Magic parvient à accrocher les Playoffs, l'arrière de 23 ans risque de vivre un été chargé, pas forcément une bonne nouvelle pour l'équipe de France qui doit passer par le TQO pour aller aux Jeux Olympiques de Rio...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest