104 DET
107 MIL
110 NYK
128 PHO
121 OKC
96 CHI
132 MIN
105 SAC
102 HOU
97 UTA
123 SAS
96 PHI
110 GSW
93 MEM
127 LAC
131 POR

Evan Turner invite les haters à lui « embrasser le c** »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Très souvent pointé du doigt en raison de son salaire exorbitant, Evan Turner a voulu répondre une bonne fois pour toute à ceux qui le critiquent.

Evan Turner est l'un des heureux gagnants de l'intersaison 2016. Performant en sortie de banc avec Brad Stevens aux Boston Celtics la saison précédente, il a profité de la hausse spectaculaire du Salary Cap pour signer un contrat massif avec les Portland Trail Blazers. 72 millions sur quatre ans. Bien évidemment, son rendement depuis n'est pas à la hauteur des attentes (injustifiées) liées à son deal. Alors il est la cible des moqueries et des critiques. Pour une fois, l'ancien deuxième choix de la draft (2010) a tenu à y répondre.

"Tout d'abord, laissez-moi dire un truc. Ce que j'ai gagné, je l'ai mérité. Mon contrat, c'est mon pain. Je l'ai mérité. Donc embrassez-moi le cul. Je suis super sérieux. Ecrivez-le comme ça. J'ai mérité mon putain de contrat."

Est-ce qu'Evan Turner est surpayé vu son rendement ? Oui. Il tourne à 8 points par match à 44% aux tirs et alterne entre le banc et le cinq majeur. Est-ce qu'il a raison de réagir comme ça ? Absolument. Ce n'est pas le joueur qui est à blâmer. Qui aurait refusé pareil contrat dans la même situation ? On lui a proposé de l'argent, il a accepté. Ce sont les dirigeants des Blazers les responsables. Ils ont fait les mauvais choix. Surtout que Turner se donne. Il essaye de faire ce qu'il faut pour aider l'équipe à gagner. Et mine de rien, ça marche. Portland est troisième à l'Ouest. D'ailleurs, s'il n'était pas payé autant, personne ne lui prendrait la tête.