-
-

Les Trophées des Finales NBA-Game 2 : Curry, Hood, Livingston et Perkins

BasketSessionPar BasketSession Publié

Pour fêter dignement le début des Finales NBA, les Trophées font leur grand retour sur BasketSession.

A l’occasion des Finales NBA 2018, les BS Awards sont enfin de retour. Après les Games 1 et 2, nos grands lauréats sont :

Trophée « Ramsay Bolton » de l’ordure qui te torture avec le sourire : Stephen Curry

Dans toutes les guerres, il y a ce genre de personnage. Le mec qui ne se contente pas de vouloir remporter la bataille, mais qui veut éviscérer son ennemi, le détruire physiquement et mentalement, anéantir sa famille, ses proches, les proches des amis de sa famille et la famille des proches de ses amis. Le genre de psychopathe qui préfère toujours prendre son temps avant de donner le coup fatal, parce que pour lui, le « fun » est dans les détails. Quand Ramsay Bolton ou Stephen Curry sortent les tenailles de la caisse à outils, ce n’est pas avec un air lugubre ou menaçant.

Les gars arrivent tout sourire comme s’ils venaient te donner un coup de main et qu’ils te rendaient service en t’arrachant les couilles les deux globes les plus précieux de ton anatomie. Depuis le début de la saison, Steph Curry faisait croire à tout le monde que Kevin Durant était le meilleur joueur de sa team et que lui n’était que son gentil acolyte. Sur les deux premiers matches des finales, il a fait plus mal à LeBron James et à son amour propre que Ramsay Bolton à ce pauvre loser de Theon Greyjoy.

Et vlà que je blague avec toi, que je te fais des sourires, que je fais le mec frêle contre qui tu vas essayer de faire switcher sur toi pour jouer les un-contre-uncs. Mais au final ? Lay-ups, floaters abusés, tirs à une main pris à 4,5 m, des passes dans tous les sens et des trois-points qui te mettent la tête sous l’eau pire que si tu étais le Dieu Noyé en personne. Et s’il n’a pas encore achevé LeBron, ce n’est certainement pas par pitié, c’est simplement parce qu’il n’a pas encore fini de s’amuser avec.

Le moment précis où le respect est mort 💀 #stephencurry #warriors #nbafinals #amazing #gswvscle

Une publication partagée par REVERSE/BasketSession (@reversemagazine) le

Lire la suite