Interview avec les créateurs de Game Of Zones

Interview avec les créateurs de Game Of Zones

Pas besoin de Netflix pour profiter de la meilleure série en court. On vous embarque à la rencontre des créateurs du show qui fait kiffer les fans comme les joueurs NBA : « Game of Zones ».

holy_pairPar holy_pair | Publié
Préc.1 / 2Suiv.

Game of Zones, c’est l’histoire de Craig et Adam Malamut, deux frères fous de sport qui ont un jour eu la brillante idée de mélanger l’univers impitoyable – de la NBA à la série « Game of Thrones ». En direct des luxueux locaux de Bleacher Report, en plein Manhattan, les deux frangins se posent avec nous pour décrypter la hype autour de leur série. Récit d’une success story suivie par les fans, les coaches et les stars de la ligue.

REVERSE : Adam et Craig, les finales viennent de se finir, ça vous donne de la matière pour la prochaine saison de Game of Zones ?
Adam : Ces finales ont été exceptionnelles, c’est épique ! On pourrait facilement en faire une trilogie : LeBron revient à Cleveland, perd la première année pour gagner la suivante et enfin perdre une deuxième fois à cause de KD ! On n’aurait pas imaginé meilleur scénario… Le premier épisode de la prochaine saison se concentrera sur les traumatismes de cette défaite de Cleveland.

REVERSE : Comment Game of Zones a commencé pour vous ?
Craig : On réalisait des dessins animés sur le sport pour Bleacher Report. Et un jour, les patrons sont venus nous voir pour créer une mini-série mélangeant football et « Game of Thrones ». Au début, on s’est dit que l’univers de la série fusionnerait bien avec les casques des footballeurs, mais très vite on a changé notre fusil d’épaule.

Adam : Une équipe de football est composée de onze joueurs, on s’est donc vite aperçu que c’était trop pour écrire des scénarios intelligibles et accrocheurs pour le public. C’est plus simple de s’identifier aux stars NBA, qui sont plus connues et reconnaissables.

REVERSE : Quelles sont les réactions en NBA ? Vous n’y allez pas de main morte, allant jusqu’à dire qu’un cheval a plus de valeur sur le marché que Mario Hezonja !
Adam : (Rires) C’est vrai que c’était limite, mais quand on a vu que Mario Hezonja avait partagé l’épisode sur son mur Facebook, on a réalisé que, généralement, les joueurs savaient rire d’eux-mêmes. On n’a jamais eu de réactions négatives et ce n’est vraiment pas ce qu’on recherche.

« Isaiah Thomas, c’est l’alter ego de Tyrion Lanister ! Petit, malin et sous-estimé. »

Craig : On sait par exemple que Joël Embiid adore la série, il nous envoie des messages à chaque épisode, c’est là qu’on réalise l’impact que ça a ! Comme Lonzo Ball d’ailleurs, qui a bien pris le fait qu’on le fasse naître en criant « Papa, je veux jouer pour les Lakers ! ». (Rires) Récemment, C.J. McCollum a été très élogieux en nous textant qu’il « vivait pour nos épisodes ». Ça nous pousse à nous dépasser.

REVERSE : Quel est pour vous la star NBA qui ressemble le plus à un personnage de Game of Thrones ?
Adam : Pour moi, c’est clairement Isaiah Thomas, qui est l’alter ego de Tyrion Lanister ! Petit, malin et sous-estimé, les deux personnages ont énormément de points communs… Ou alors (il s’adresse à son frère) Paul George, qu’on pourrait comparer à Jamie Lanister : l’un a perdu sa main, l’autre sa jambe ! (Rires)

Craig : On est aussi très fiers de Pat Riley en Tiwyn Lanister : le visage émacié, les cheveux plaqués en arrière… Deux clones ! Mais c’est vrai que certains personnages de « GOT », comme la Montagne par exemple, pourraient être incarnés par tellement de joueurs NBA…

REVERSE : J’ai cru entendre que les Warriors vous avaient même demandé de réaliser un épisode spécial pour le début de saison dernière… Comment ça s’est fait ?
Craig : C’est assez fou, les Warriors ont d’abord contacté Bleacher Report pour avoir nos numéros et, un beau jour, je reçois un appel de… Steve Kerr ! Qui me dit qu’il adore la série et que pour bien lancer leur saison, il voudrait un épisode spécial sur son équipe à diffuser pendant le premier repas de la team.

Lire la suite
Préc.1 / 2Suiv.
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest