Gary Payton a explosé Gilbert Arenas… sans lui dire un mot

Gary Payton a explosé Gilbert Arenas… sans lui dire un mot

Affronter Gary Payton n'était drôle pour personne à l'époque. Pour le jeune joueur qu'était Gilbert Arenas, le duel face au Glove a tourné à l'humiliation.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Il est toujours amusant et instructif d'entendre des joueurs ou anciens joueurs NBA raconter leur fameux "Welcome to the NBA moment", où ils se sont demandés s'ils avaient vraiment leur place tant le niveau d'un adversaire était violent. Gilbert Arenas a évoqué le sien lors de son passage dans le podcast Knuckleheads, animé par Darius Miles et Quentin Richardson. Il implique ce bon vieux Gary Payton, qui a fait passer un très sale quart d'heure à celui qui n'était pas encore l'Agent Zero lors de saison rookie avec les Golden State Warriors en 2001. "The Glove" portait encore le maillot des Seattle Supersonics et a vite ciblé Arenas en défense.

Gary Payton, roi du trashtalk et meneur-emmerdeur culte

"J'ai eu droit à 7 ou 8 minutes de bottage de cul. Il a mis genre 17 points en cinq minutes. TOUS sur moi. En début de carrière, tu es habitué à avoir dominé au lycée et à la fac...

Et il ne parlait pas ! Il ne disait rien ! C'est bien ça le problème, il ne faisait que scorer. Le coach m'a remplacé. J'ai couru pour sortir du terrain. Dans ma tête, je me disais que je ne voulais pas être sur le terrain en même temps que lui.

Puis Payton s'est fait remplacer et je me suis dit que je pouvais revenir en jeu. En revenant de la mi-temps, il m'a regardé d'un air qui disait : 'Je vais mettre 50 points contre toi'. Il m'a tout fait. Il me postait, drivait face à moi... Même quand on switchait et qu'il se retrouvait face à notre pivot, Erick Dampier, il le taffait. C'est là que j'ai compris que c'était chaud pour moi.

Dès le début du match, quand j'ai eu le ballon, il a fait son petit balancement en défendant avec le sourire. Je n'essayais même pas de remonter la balle, je la donnais tout de suite".

Gary Payton était à la fois l'un des plus féroces défenseurs de la ligue, mais aussi un attaquant doué. Gilbert Arenas et bien d'autres l'ont constaté dans la douleur. Plus tard dans sa carrière, Arenas a quand même développé une confiance un peu plus importante en ses moyens. L'ancien arrière d'Arizona a quand même eu de beaux passages avec trois sélections pour le All-Star Game sous le maillot de Washington et quelques grosses saisons au scoring. Les aptitudes défensives de Gary Payton, en revanche, l'Agent Zero ne les a jamais vraiment développées...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest