George Karl : « J’aurais aimé faire cohabiter Raymond Felton et Ty Lawson »

Le coach des Nuggets regrette que Raymond Felton n'ait jamais trouvé ses marques à Denver.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
George Karl : « J’aurais aimé faire cohabiter Raymond Felton et Ty Lawson »
Après une saison galère avec les Blazers, Raymond Felton renaît à New York où il a retrouvé ses sensations et la confiance qu'il avait perdu dans l'Oregon. De quoi donner quelques regrets à George Karl qui, avant le départ du meneur pour Portland, aurait aimé l'associer à Ty Lawson.
« C’est un gagneur. J’aurais aimé avoir su gérer la cohabitation entre Ty et Raymond parce qu’il y avait quelque chose en moi qui disant qu’il y avait un super truc à faire », a confié le coach des Nuggets au N.Y. Post.
D'après Karl, Felton, débarqué dans le Colorado dans le cadre du trade de Melo à Big Apple, aurait mal vécu le statut de back up qui lui était promis à Denver.
« Nous avons donné la place de titulaire à Ty mais il était assez clair que Raymond voulait être starter et qu’il était assez bon pour l’être. »
Une version que confirme Felton, qui réalisait alors à New York la meilleure saison de sa carrière sur le plan statistique sous la houlette de Mike D'Antoni.
« J’étais encore un jeune homme à l’époque et je ne pouvais pas accepter ce rôle. Je me voyais encore titulaire », admet celui à qui le destin à redonner une chance deux saisons plus tard.
Pourtant, George Karl considère avoir tout essayé pour intégrer du mieux possible son meneur. En vain.
« Je ne pas peux pas lutter contre ça. Nous avons essayé de nous battre pendant quelques mois jusqu’à l’été. Il aimait nos systèmes, je pense qu’il aurait pu se sentir bien à Denver mais il voulait être LE joueur », ajoute Karl qui était toutefois persuadé que Felton saurait rebondir après une saison décevante avec les Blazers. « A Portland, cela n’a pas été une bonne année pour lui. Je pense qu’il est revenu cette année avec de la colère, du feu et de la passion en lui. C’est un gagneur. Ce gamin sait comment on gagne des matches de basket. »
En ayant déjà gagné la confiance de son coach et de ses partenaires, Felton tient aujourd'hui sa revanche à la mène d'une équipe de New York qui n'avait pas connu un début de saison aussi réussi depuis le siècle dernier.
 « Il veut prouver que tout le monde avait tort à son sujet », poursuit Karl. « Felton est un bon joueur qui veut prouver qu’il est vraiment un bon joueur. »
En pleine bourre avec les Knicks, Raymond Felton reconnaît quant à lui que la présence de Jason Kidd n'est pas étrangère à sa réussite actuelle. Plus qu'un super conseiller, l'ancien meneur des Mavs est un véritable modèle pour ses coéquipiers et l'une des raisons des succès actuels de la franchise de Manhattan.
« Je l’ai regardé jouer pendant des années. J’ai appris de lui en m’inspirant de ses matches », affirme Felton. « C’est étonnant de voir qu’à son âge il est encore capable de faire ce qu’il faisait à son arrivée dans la ligue. C’est de loin un Hall of Famer et l’un des meilleurs meneurs à avoir pratiqué ce sport. C’est génial d’avoir la chance de le voir. »
 
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest