George Karl : « J’en ai marre d’entendre qu’on ne peut gagner sans star »

George Karl croit dans les chances de Denver cette saison. Il est lassé qu'on lui rappelle sans cesse qu'ils ne gagneront pas sans star.

Edwin MalboeufPar Edwin Malboeuf  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
George Karl : « J’en ai marre d’entendre qu’on ne peut gagner sans star »
Denver est sur une série de huit succès consécutifs. Les Nuggets se place 5ème à l’Ouest et possède le deuxième meilleur bilan de la ligue à domicile (28-3), une victoire en moins que Miami. La pléiade de jeunes talents qui compose cette équipe, mené à la baguette par le grand George Karl et le meneur vétéran Andre Miller fait forte impression en NBA cette saison. Mais ce dernier avait annoncé en milieu de saison qu’on ne pouvait aller loin en playoffs sans une superstar. Un manque rappelé dernièrement par les médias américains à George Karl. Le coach n’en peut plus de ces médisances.
« La plupart des gens vont dire : ‘Vous ne pouvez pas gagner sans star’. Je suis fatigué d’entendre ça. J’en ai marre. Ça m’a vraiment énervé », a fustigé Karl au Denver Post hier.
Mercredi, ce sera la première fois que Carmelo Anthony reposera un pied dans le Pepsi Center de Denver en tant que Knick (la faute au lock-out l’an passé). Et l’équipe actuelle des Nuggets est très largement fondé sur ce trade, réalisé en février 2011. Ty Lawson « dernier des Mohicans » de l’époque Anthony pense que l’équipe serait en même état avec Melo toujours dans le Colorado.
« Je pense que ce serait la même chose. Melo joue en fait mieux avec New York. On s’est amélioré en défense, mais je pense qu’on en serait au même point. Melo apportait l’aspect scoring, mais je pense qu’on serait pareil… On est peut-être plus dangereux. Vous ne savez pas d’où provient la menace offensive avec Gallo, Iguodala, JaVale qui peut se révéler. Nous avons des armes de partout. »
Il est possible d’aller loin en playoffs sans réelle star, n’en déplaise à Andre Miller. De là, à aller jusqu’au titre c’est plus compliqué, mais pas impossible (Detroit, 2004). Mais une chose est certaine : le collectif des Nuggets est très impressionnant cette saison. Malgré le départ de sa star, Denver s’en est bien sorti dans le deal. Ils ont atteint le premier tour des playoffs deux années successives avec un 7ème match face aux Lakers l’an passé. Ils apparaissent cette saison comme l’outsider, mais il faudra passer par Memphis très probablement au premier tour, avec ou sans l’avantage du terrain.
Afficher les commentaires (27)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest