Gerald Green : « J’ai appris de mes erreurs »

A 26 ans, le néo-Pacer veut donner un nouvel élan à sa carrière et ainsi prouver qu'il n'est pas qu'un dunkeur.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Gerald Green : « J’ai appris de mes erreurs »
En rejoignant Indiana, Gerald Green espère s'imposer définitivement en NBA après un retour encourageant l'an dernier dans le New Jersey. Spectaculaire mais rarement efficace lors de ses premières saisons, son expérience à l'étranger lui a permis de franchir un nouveau cap comme l'explique son nouveau coéquipier à Indiana, Danny Granger.
« Il a mûri à un niveau complètement différent », a déclaré Granger à l'Indy Star.
D'après l'ailier des Pacers, Green n'a plus rien à voir avec le joueur qu'il était en 2007 lorsqu'il avait remporté le Slam Dunk Contest.
« Je me rappelle quand il a gagné le concours de dunk et je le vois maintenant. Il est beaucoup plus vieux. Il est parti à l’étranger et il a réalisé ce qui lui manquait. Il est vraiment reconnaissant d’être de retour en NBA. C’est un joueur exceptionnel. »
Du côté du staff d'Indiana, on a d'abord été sceptique à l'égard de l'ancien Celtic, notamment sur sa capacité à être au niveau dans le jeu. Mais les tests on finalement convaincu le coach des Pacers de le conserver dans l'effectif pour la saison à venir.
« Nous avons examiné ses prises de décision. Nous savions qu’il pouvait dunker. Nous savions qu’il pouvait shooter mais pouvait-il être bon dans le jeu ? », explique Frank Vogel. « Alors on a regardé ses pick-and-roll, ses attaques et ses aides. A mon avis, sa prise de décision avait bien avancé quand nous l’avons évalué. »
L'intéressé ne pense lui qu'à une chose désormais. Il souhaite rattraper le temps perdu pour enfin oublier le passé et construire son avenir sur le long terme en NBA.
« Je pense que mon QI basket n’a plus rien à voir avec mon premier passage dans la ligue. Je suppose que si j’avais eu la même intelligence plus tôt dans ma carrière, je serais certainement toujours à Boston. On vit et on apprend. J’ai appris de mes erreurs. » 
Convaincant lors de ses premières sorties avec Indiana (11 points, 4 rebonds, 3 passes en deux matchs), Green pourrait devenir un atout majeur du banc de Frank Vogel. Et à seulement 26 ans, il a encore tout l'avenir devant lui et des jambes assez jeunes pour continuer d'assurer le spectacle.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest