Giannis Antetokounmpo et l’exemple Lillard en 2018

Giannis Antetokounmpo a demandé à parler à la direction des Bucks. Attention à ne pas céder au catastrophisme.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Giannis Antetokounmpo et l’exemple Lillard en 2018

En apprenant ce week-end que Giannis Antetokounmpo voulait s'entretenir avec la direction des Milwaukee Bucks, les fans ont sans doute eu quelques sueurs froides. Avec sa situation contractuelle un peu incertaine (il est éligible au supermax, mais peut le refuser pour être libre à la fin de la prochaine saison), le "Greek Freak" entend-il demande son trade ?

Il est à peu près certain que non.

Giannis a expliqué il y a quelques jours qu'il ne ferait pas une "Anthony Davis" et porterait bien le maillot de Milwaukee la saison prochaine. Alors pourquoi ce meeting ? Que les fans se rassurent. Ce n'est pas la première fois qu'une star sollicite un rendez-vous avec le propriétaire de la franchise au sortir d'une campagne décevante. Et un exemple relativement récent rassurera peut-être le peuple du Wisconsin.

En 2018, après avoir été sweepés par les Warriors, les Portland Trail Blazers étaient dans le dur. Quelques mois plus tard, on apprenait que Damian Lillard s'était rendu chez Paul Allen, le proprio. Allen, disparu cette même année, avait avoué lui-même qu'il pensait que son meneur All-Star allait demander son trade. A 28 ans et dans son prime, "Dame" avait en fait une autre idée en tête.

Chris Paul, l'homme qui peut aider Giannis à accomplir sa destinée ?

En arrivant dans le bureau de Paul Allen, à la relative surprise de ce dernier, Lillard a simplement souhaité lui réaffirmer son soutien et son envie de rester à Portland. Seule condition : il voulait s'assurer que la franchise entendait bien continuer à se battre pour gagner le titre et non à entamer une phase de transition ou de reconstruction. Un gentil coup de pression qui avait, directement ou non, fait de Portland un finaliste de la Conférence Ouest en 2019, un an après une déconvenue au premier tour face à New Orleans.

Depuis l'éclosion de Giannis Antetokounmpo, on a quand même l'impression qu'il ne court pas non plus après les gros marchés ou les superteams, à la manière de Damian Lillard. Il n'en reste pas moins un possible double MVP qui n'a pas encore disputé de Finales NBA et a clairement exprimé sa priorité : gagner un titre dans son prime.

Peut-être, sans doute même, ce rendez-vous entre Giannis et Marc Lasry sera une simple piqûre de rappel pour les têtes pensantes des Bucks. On imagine bien le Grec indiquer à ses dirigeants qu'il veut rester, mais réclamer du renfort à l'intersaison. Au hasard, un meneur vétéran qui portait le maillot d'OKC cette saison...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest