Giannis Antetokounmpo créateur, la nouvelle arme du Greek Freak !

BasketSessionPar BasketSession Publié

Auteur d'un triple-double face aux Portland Trail Blazers (137-129), l'ailier des Milwaukee Bucks Giannis Antetokounmpo a battu son record en carrière avec 15 passes décisives.

Quelles sont les limites pour Giannis Antetokounmpo ? Après sa saison exceptionnelle en 2018-2019, le MVP en titre de la NBA se trouve déjà au sommet sur le plan individuel. Avec 27,7 points, 12,5 rebonds et 5,9 passes décisives de moyenne, le "Greek Freak" pouvait difficilement espérer réaliser de gros progrès. Et pourtant... C'était visiblement mal connaître le jeune talent de 24 ans ! Car sur ce début d'exercice, le patron des Milwaukee Bucks semble encore plus fort. Il marque plus. Il prend plus de rebonds. Et sûrement le plus impressionnant, il est bien meilleur à la passe. Son sens du jeu se développe et le natif d’Athènes se montre bien plus efficace à la création.

Cette nuit, lors de la victoire obtenue face aux Portland Trail Blazers (137-129), Antetokounmpo a été en difficulté avec son tir (9/27). Et face à cette maladresse inhabituelle pour lui, le Grec a décidé, au fil du match, de faire évoluer son jeu. Plus créateur que scoreur, il a régalé et terminé le match avec 15 passes décisives ! Il s'agit tout simplement d'un record en carrière pour lui ! Avec en plus ses 19 rebonds et ses 24 points, le franchise player des Bucks a ainsi compilé un triple-double impressionnant.

Le créateur Giannis Antetokounmpo, la suite logique

D'ailleurs, avec cette ligne de statistique, Antetokounmpo s'est emparé d'un autre record. En effet, jamais un joueur de Milwaukee n'avait compilé au moins 20 points, 15 rebonds et 15 passes décisives dans le même match. Une performance bien évidemment rare même dans l'histoire de la NBA. Wilt Chamberlain, Oscar Robertson et Larry Bird sont les seuls à au moins 24 points, 19 rebonds et 15 passes décisives sur la même partie. Surtout, ces deux records démontrent les responsabilités, de plus en plus importantes, du MVP à la création. Comme LeBron James aux Los Angeles Lakers ou James Harden aux Houston Rockets, il dicte le jeu de son équipe même sans être meneur. Même s'il doit encore gagner en précision (4,7 turnovers par match), Giannis monte en puissance dans ce rôle.

"Je pense qu'il s'agit tout simplement de l'une de ses meilleures soirées au niveau de sa vision sur le parquet. Il a été vraiment un créateur avec 15 passes décisives et surtout de nombreuses manières de faire marquer ses partenaires. Nos gars commencent à mieux bouger sans la balle et à couper derrière les écrans. On s'améliore dans ce domaine d'un point de vue collectif, ça permet à Giannis d'être plus efficace et on sera ainsi plus difficile à défendre", a estimé le coach des Bucks Mike Budenholzer pour ESPN.

Effectivement, pour les défenses adverses, le casse-tête Antetokounmpo devient difficile à résoudre. On le savait, il était déjà très compliqué pour ses opposants de l'arrêter. Mais désormais, même dans une mauvaise soirée au niveau de son tir, le Grec peut vous punir à la passe. En devenant un joueur plus complet, il devient un véritable poison dans tous les domaines.

Qui peut le stopper ?

Encore une fois, dans cette facette de son jeu, le prodige doit gagner en régularité. Car si cette belle soirée prouve ses progrès, son apport à la création reste irrégulier. Parfois trop brouillon, parfois pas assez concerné par cet aspect du jeu, Antetokounmpo peut encore mieux faire. Et c'est sûrement ça le plus effrayant ! Car il est déjà à un niveau incroyable et semble avoir une marge progression encore énorme. Il s'agit clairement d'un axe de progression pour lui permettre de passer un nouveau cap. Et il en a lui-même conscience. Tout comme ses coéquipiers.

"J'ai toujours ça en tête, je tente de trouver mes partenaires, je veux toujours le faire. Mes coéquipiers étaient au bon endroit sur ce match. Et ils ont été capables de marquer des tirs importants", a analysé Giannis Antetokounmpo.

"En étant habitué à jouer de plus en plus avec lui, il faut être prêt pour ses passes car elles peuvent arriver alors que tu ne les attends même pas. Honnêtement, je pense qu'il peut tourner en moyenne en triple-double, surtout s'il met ses tirs", a jugé Eric Bledsoe.

En tout cas, il s'agit d'une nouvelle arme pour Giannis Antetokounmpo. La nuit dernière, il a ainsi permis à son équipe de marquer 37 points sur ses passes. Il s'agit bien sûr de son record personnel en carrière. Le tout en gardant en tête que ses coéquipiers ont aussi raté certains de ses caviars (11 au total). Le Greek Freak continue d'affoler les compteurs et définir ses limites semble pour l'instant impossible...