120 MIA
87 ATL
99 MEM
120 CHA
107 DAL
70 OKC
115 UTA
128 SAC
102 PHO
107 DEN
104 LAL
98 GSW

[ITW] Giannis : « Je dois être plus vocal »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Giannis Antetokounmpo a évoqué le NBA Paris Game 2020 et la saison à venir pour lui et ses Milwaukee Bucks dans la Conférence Est.

Le 24 janvier prochain, la NBA sera à Paris pour un match officiel entre les Milwaukee Bucks et les Charlotte Hornets. Un évènement exceptionnel pour le public français (les places pour l'AccorHotel Arena seront mises en vente dès le 23 octobre) auquel participeront Giannis Antetokounmpo, le MVP en titre, et son frère Thanasis, membre des Bucks cette saison. Ils ont évoqué ce rendez-vous avec impatience, alors que la saison régulière en NBA commence dans quelques semaines, et un peu de l'actualité autour de l'équipe et du "Greek Freak".

Thanasis Antetokounmpo : « C’est incroyable pour le sport. Nous sommes européens, alors nous comprenons à quel point c’est énorme d’avoir un match dans un endroit comme Paris. Ce sera très excitant pour les fans du monde entier de venir y assister. Je sais que des gens viennent de toute l’Europe, de l’Afrique, pour venir voir le match à Paris, c’est donc une chose excitante. C’est incroyable. »

Giannis Antetokounmpo : « Ça va être amusant. Nous avons eu la chance d’aller à Londres il y a quelques années. C’était vraiment très amusant de jouer ce match. Comme Thanasis l’a dit, les fans du monde entier vont venir voir le match, en particulier ceux d’Europe. Nous espérons donc pouvoir représenter la NBA du mieux possible et leur donner un spectacle à regarder. »

A quelle fréquence pensez-vous au parcours que vous avez effectué ensemble et qui vous réunit ici aujourd’hui ?
Giannis Antetokounmpo : Fort probablement tous les jours. Je pense que nous réalisons tous les deux à quel point nous sommes bénis. Et nous ne pouvons pas oublier ce qui nous a permis d’arriver à cette position, c’est-à-dire le travail acharné, et c’est ce que nous continuerons de faire, à nous dépasser au quotidien, croire en nous-même et continuer de croire qu’une chose pareille peut arriver. C’est extraordinaire le chemin parcouru depuis nos débuts jusqu’à maintenant. Cela a été un rêve fantastique, un voyage incroyable, et nous continuerons à travailler dur et à aller plus loin encore.

Thanasis Antetokounmpo : C’est quelque chose qui me rend vraiment enthousiaste. En général. Ce n’est pas seulement le fait d’être avec mon frère, mais avec ma famille à Milwaukee à plein temps. Juste pour rendre ma famille et moi-même fiers, je continue de travailler dur.

Giannis Antetokounmpo : Thanasis est un joueur qui va être prêt. J’ai beaucoup parlé de Thanasis avec le coach – ce mec qui est assis à ma gauche, je lui fais confiance. Si vous lui dites de passer à travers un mur, il passera à travers un mur, et il se relèvera et dira : « Quel autre mur souhaitez-vous que je traverse ? ». Je sais qu’il sera prêt, je sais qu’il va apporter défensivement. Evidemment offensivement, il doit s’améliorer et connaître notre plan de jeu et le déroulement de nos attaques. Il sera capable de mettre des tirs, et il va s’améliorer. Il va suivre le même régime vitaminé que nous faisons tous et il sera sous les ordres d’un grand entraineur, Mike Budenholzer, qui va apprendre à l’utiliser et il l’utilisera de la bonne manière avec cette équipe, défensivement et offensivement.

L’année dernière a vraiment été une année phénoménale pour toi, mais du coup cette année vous vous positionnez dans un nouveau rôle : le chassé. Quelles sont tes attentes ?
Giannis Antetokounmpo : Au final, je fais ce que je dois faire. On ne peut pas commencer à penser à ce que les autres équipes vont mettre en place pour nous surpasser, et au fait que d’autres équipes vont tenter de venir nous mettre en difficulté dans notre jeu ici même à Milwaukee. Ça va surement arriver. Mais nous devons rester concentrés sur nous, notre jeu qui s’améliore de jour en jour, et se mettre en condition de compétition à l’entrainement pour que cela serve pendant les matchs. Il faut construire cette culture de la gagne et mettre en place les bonnes habitudes que nous avions déjà mises en place l’année dernière, et si nous faisons cela, nous ferons partie des dernières équipes à rester debout. C’est notre objectif – devenir meilleur chaque jour et progresser.

Coach Budenholzer expliquait que tu avais essayé d’améliorer tes compétences en termes de leadership cet été. En quoi cela consiste en termes de méthodologie, et comment ça se passe finalement ?
Giannis Antetokounmpo : Il faut être plus vocal. Montrer l’exemple. Accepter les critiques faites par votre coach, par vos coéquipiers, et être d’accord avec ce processus. C’est ce que fait un vrai leader. Mon équipe me connait, ils me font confiance. Je donnerais tout ce que j’ai, mon corps et le reste, pour cette équipe. Et en faisant cela, tout se passera comme prévu. En vieillissant, tu deviens plus vocal – c’est plus facile de parler à ses coéquipiers, de parler à son coach, et de leur dire ce que tu penses, ta vision du jeu, ce que tu penses qui doit être fait. Je pense avoir été capable d’évoluer à ce sujet chaque année de ma carrière. Et je pense que je continuerais à évoluer, tout d’abord par ce que je pense qu’en allant en Finals de Conférence Est, en gagnant 60 matchs, en jouant pour un grand coach, Mike Budenholzer, tu gagnes énormément en expérience, et j’espère pouvoir utiliser cette expérience et en faire profiter mon équipe. »

Que penses-tu de l’équipe ? De toute évidence, ils ont gardé le plus grand nombre de gars possible, avec quelques ajouts, des options et ce qu’il faut pour que vous soyez les derniers debout ?
Giannis Antetokounmpo : C’est génial que toute l’équipe soit restée la même. Nous avons d’excellents éléments dans cette équipe qui la rendent bien meilleure que l’année dernière. Mon unique préoccupation est le début du training camp demain et ce n’est que le premier jour. Nous devons être meilleurs, nous devons être compétitifs. Vous allez m’entendre dire cela toute l’année et vous me l’avez entendu dire pendant les six dernières années : l’important c’est de faire mieux chaque jour et de le faire jour après jour. Evidemment, nous avons le talent pour jouer au mois de juin, mais si nous ne nous concentrons pas sur ce que nous faisons maintenant, nous allons nous perdre, et nous n’y arriverons pas. Je suis content de la composition de notre équipe. Je suis content de jouer à côté de gars qui le font à fond, sont compétitifs, s’amusent, et s’apprécient ; et je sais que nous avons une opportunité ici. Donc nous allons essayer de devenir meilleurs chaque jour, et avec un peu de chance nous serons l’équipe qui joue en juin.

Le NBA Paris Game 2020 by beIN Sports aura lieu le 24 janvier à l'AccorHotel Arena entre les Milwaukee Bucks et les Charlotte Hornets.