Glen Davis, un champion aux Clippers

Débarqué aux Los Angeles Clippers, Glen Davis espère partager son expérience de la gagne à ses nouveaux coéquipiers tout en apportant son énergie et sa passion.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Glen Davis, un champion aux Clippers
Les jours suivant la deadline des transferts sont comme une « mini free agency » en février. En effet, c’est le moment choisi par les franchises pour affiner leur effectif. Certaines coupent des joueurs, d’autres les récupèrent. C’est ainsi que Glen Davis s’est retrouvé aux Los Angeles Clippers. Libéré par Orlando, l’ancien champion NBA – avec Boston en 2008 – avait le choix entre les Brooklyn Nets de ses anciens frères d’armes, Paul Pierce et Kevin Garnett, et les Clippers de son ancien coach Doc Rivers.
« C’est dur de choisir lorsque vous avez de la famille dans les deux camps. Surtout que vous avez gagné un titre tous ensemble », assure Glen Davis à ESPN. « J’ai le sentiment que les Clippers sont dans la bonne direction. Ils sont jeunes, ils ont un super coach, un super meneur, des stars montantes comme Blake Griffin et DeAndre Jordan et des joueurs solides autour. Je pense être l’un de ces gars capables d’apporter de relier tout ce beau monde (« glue guy » en VO). »
Ce sera donc la Conférence Ouest et les Los Angeles Clippers jusqu’à la fin de la saison, avec un coup à jouer en playoffs.

Quel rôle pour Glen Davis ?

Remplaçant à Boston, « Big Baby » était censé s’imposer comme un cadre au Magic. Gêné par des blessures, l’intérieur n’a jamais pu se comporter comme un leader de l’équipe jeune d’Orlando. Certains joueurs ne sont simplement pas faits pour ce type de responsabilités. Glen Davis ne s’en cache pas.
« Mon rôle à Boston me manquait. Ici, je vais pouvoir faire ce que je sais faire et mon apport sera amplifié car nous voulons gagner quelque chose qui nous dépasse. Cela signifie beaucoup pour moi d’être ici aujourd’hui. »
A Los Angeles, Glen Davis va pouvoir compter sur Doc Rivers pour s’intégrer parfaitement au sein d’une franchise outsider à l’Ouest. Pas question de jouer les héros, le joueur de 28 ans vient pour faire le sale boulot.
« Je pense que Big Baby va nous apporter de l’énergie, de l’excitation et de la passion », résume Chris Paul. « Je le connais bien et je suis content de l’avoir parmi nous. C’est un type génial et c’est un grand compétiteur. Il va jouer dur tous les soirs. »
Petit à petit, les Los Angeles Clippers se sont modelé un banc qui tient la route. Darren Collison est un back-up crédible, Jared Dudley est un bon shooteur et un défenseur coriace, Glen Davis va pouvoir apporter du scoring à l’intérieur. Et c’est sans compter sur le fantasque Jamal Crawford, très efficace depuis le début de la saison. Mais contrairement à ses nouveaux coéquipiers, Davis a également l’expérience de la victoire grâce à son titre décroché avec les Celtics.
« Je sais ce qu’il faut faire. Peu de gens ont eu l’occasion de sabrer le champagne au point d’en avoir partout sur le visage. Ils ne savent pas ce que c’est de gagner un titre. C’est une expérience différente et je peux faire partager ça à mes coéquipiers, leur faire partager ma passion et rêver avec eux. »
Un vainqueur dans l’effectif des Los Angeles Clippers, ça c’est bien quelque chose de nouveau…
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest