Utah pas assuré de conserver Gordon Hayward ?

Le Jazz devra faire face à la concurrence de plusieurs franchises et les dirigeants devront sûrement aligner les billets pour conserver Gordon Hayward en 2014.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Utah pas assuré de conserver Gordon Hayward ?
Le Jazz d’Utah ne sera pas très compétitif – en terme de résultats bruts – cette saison mais la franchise a des motifs d’espoir. En effet, nombreuses sont les pépites à squatter du côté de Salt Lake City. Outre les intérieurs Enes Kanter et Derrick Favors, Utah peut également compter Trey Burke, le rookie actuellement blessé, Alec Burks ou encore Gordon Hayward dans ses rangs. Le dernier cité est amené à casser la baraque cette saison. Le natif de l’Indiana n’a cessé de progresser depuis son arrivée dans la ligue – en 2010 (neuvième choix de draft) – et il est désormais un cadre du groupe de Tyrone Corbin. Après quatre matches, Hayward tourne déjà à 16,8 points (deuxième meilleur marqueur avec Burks, Kanter les devance), 6 rebonds et 4,8 passes. Un début de saison prometteur. Même s’il est encore loin des standards des meilleurs ailiers de la ligue, Gordon Hayward sera surveillé de près cet été. Le joueur de 23 ans n’est finalement pas parvenu à trouver un accord avec ses dirigeants  alors que ces derniers étaient prêts à sortir le chéquier pour lui offrir une extension. Ainsi, à l’inverse de Derrick Favors (prolongé pour 49 millions de dollars), l’ancien shooteur de Butler sera restricted free agent en 2014. Même si Utah a la possibilité de s’aligner sur toutes les offres, le Jazz n’est pas assuré de conserver son joyau.

Les Celtics et les Suns sur le coup ?

Si Gordon Hayward s’affirme comme une VRAIE superstar en devenir, le Jazz s’alignera sur toutes les offres sans hésiter. Mais s’il continue sa progression sans pour autant devenir un All-Star – ce qui semble le plus probable – le jeune joueur sera convoité par Utah et bien d’autres franchises en manque d’ailiers. Zach Lowe de Grantland estime que le Jazz serait prêt à proposer 12 millions annuels à Hayward. Une coquette somme qui pourrait ne pas satisfaire l’ailier prometteur. Marc Stein, ESPN, explique que ce dernier serait conscient de sa grosse cote auprès des dirigeants au sein de la ligue. Ainsi, une franchise pourrait lui offrir plus d’argent et mettre le Jazz dans un dilemme. En effet, même si Utah a de la place sous le Salary Cap, la franchise doit garder de l’argent pour ses autres pépites (Kanter, Burks). A Phoenix, il se murmure que Jeff Hornacek – ancien assistant au Jazz – serait fan du joueur. Idem à Boston, où coache désormais Brad Stevens, mentor de Gordon Hayward à l’université. On pourrait ajouter les futurs déçus du « tanking for Wiggins » ainsi que les petits marchés qui n’auront pas la possibilité de recruter une superstar à cette liste. Rappelons tout de même que le Jazz aura le dernier mot quoi qu’il arrive, étant donné que Gordon Hayward est restricted free agent. Aux dirigeants de faire leur choix l’été prochain…
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest