Gordon Hayward, home sweet home

Gordon Hayward, home sweet home

De retour dans l'Indiana la nuit dernière, l'ailier Gordon Hayward a tout simplement signé l'un de ses meilleurs matchs avec les Boston Celtics.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Parfois dans l'ombre de Jayson Tatum ou encore de Kemba Walker, Gordon Hayward réalise de bonnes performances, mais parfois irrégulières avec les Boston Celtics. Pourtant, le joueur de 29 ans a retrouvé un bon niveau après sa terrible blessure à la cheville en 2017. Mais au sein du collectif de la franchise du Massachusetts, il lui arrive parfois de se faire discret. Trop discret étant donné l'importance qu'il peut avoir pour cette équipe. Car quand l'ailier se trouve dans le bon rythme, Boston affiche tout de même un visage encore plus séduisant. Et la nuit dernière, Hayward a été d'ailleurs l'un des grands artisans du succès de son équipe sur le terrain des Indiana Pacers (114-111).

Gordon Hayward s'éclate à la maison

Comme un symbole, le natif d'Indianapolis a signé l'une de ses meilleures performances sous les couleurs des Celtics à cette occasion. Avec 27 points, 10 rebonds et 5 passes décisives, il a été déterminant et a signé une belle copie. Pour avoir une idée de sa prestation : il s'agit tout simplement de son premier match à plus de 25 points et 10 rebonds depuis son arrivée à Boston en 2017. L'ancien de l'université de Butler était bien évidemment motivé à l'idée de briller chez lui.

"Oui, il faut avouer que c'est toujours sympa de jouer devant les amis et la famille. Mais je suis surtout content car la victoire a été au bout. Tout devient plus agréable quand ton équipe parvient à gagner", a confié avec le sourire Gordon Hayward pour NBC.

Et sur cette partie, Hayward a été vraiment impressionnant. Agressif pour attaquer le panier, il a été aussi adroit dans ses tirs (10/19). Que ce soit à mi-distance ou même derrière l'arc (3/7). Actif dans tous les compartiments du jeu (2 interceptions, 2 contres), l'ancien du Utah Jazz a aussi réussi à créer des décalages pour ses coéquipiers. Pourtant ouvert, il a d'ailleurs réalisé l'une des actions clés du match avec une passe décisive pour Daniel Theis, qui a marqué un tir primé déterminant pour revenir à égalité (107-107). Et ensuite, les Celtics ont réussi à l'emporter afin d'éviter un énorme gâchis après une avance de 19 points gaspillée...

Les Celtics ont besoin de lui à ce niveau

En vue des Playoffs, cette prestation rappelle son impact sur le jeu quand il évolue à ce niveau. Car si Tatum s'impose désormais comme le leader de cette formation, le jeune talent a besoin de lieutenants solides. Et dans ce rôle, Hayward peut et doit tirer son épingle du jeu. Avec 4 défaites sur les 5 derniers matches, Boston avait d'ailleurs besoin de le voir prendre ses responsabilités. Et cette copie doit lui permettre de gagner en confiance pour les échéances à venir. En tout cas, son entraîneur Brad Stevens, qui le connait depuis Butler, compte bien tout faire pour le mettre dans les meilleures dispositions et a ainsi insisté sur son impact.

"Quand les choses se sont compliquées pour nous sur ce match, Gordon a vraiment relancé tout le monde après l'action à trois points des Pacers (série 21-2 en cours). Grâce à lui, sur les possessions suivantes, nous étions actifs, mais aussi engagés. Et nous avons vraiment tout fait pour gagner ce match. Et moi, c'est la seule chose que je demande à mes joueurs", a apprécié Brad Stevens.

Avec son expérience et ses qualités, Gordon Hayward représente une arme redoutable pour les Celtics.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest