Popovich : « Les balles perdues nous ont tués »

Gregg Popovich pense que la survie de son équipe ce soir tient à un fil : limiter les pertes de balles.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Popovich : « Les balles perdues nous ont tués »
Comment la meilleure équipe de la NBA a pu passer d’enchaîner 20 victoires de suite à perdre trois matches consécutifs au plus mauvais moment ? La qualité du jeu d’Oklahoma City est clairement un facteur, mais Gregg Popovich pense que ses troupes pourront s’en sortir à priori de reprendre une des bases du jeu : prendre soin du ballon.
« Les balles perdues nous ont vraiment tués », a-t-il confié à mysanantonio.com avant de grimper dans l’avion pour OKC. « A 30 secondes de la fin, il n’y avait que deux points d’écart, donc ce n’est pas comme si tout était parti en vrille. Mais c’est déjà une équipe suffisamment forte pour qu’ils n’aient pas besoin en plus qu’on les aide. Quand on voit qu’ils ont marqué 28 points sur nos 21 balles perdues, ça te donne envie de te frapper tout seul. »
C’est d’autant plus rageant pour les Texans, qu’une de leur marque de fabrique est justement de savoir parfaitement gérer chaque possession. Sur la saison régulière, les Spurs étaient la 3ème équipe la plus économe en termes de pertes de balles (13,5 en moyenne), juste derrière les Sixers et les Clippers. Scott Brooks peut être fier de la façon dont ses hommes ont réussi à faire déjouer les Texans sur les trois derniers matches (17,3 bps pour San Antonio en moyenne sur les trois dernières rencontres).
« Leur défense est très bonne, il mérite qu’on leur rende hommage pour ça, mais c’est quand même aussi très inhabituel pour nos gars de rendre autant de ballons. »
Popovich a également détourné une question qui lui était posée au sujet de Tony Parker afin de savoir comme le meneur français pouvait retrouver le niveau qu’il a affiché toute l’année et durant les playoffs jusqu’ici en indiquant que le problème majeur des Spurs actuellement était qu’ils ne faisaient plus autant circuler la balle qu’au début de la série.
« Il y a trop de gens qui essaient de nous faire gagner par leurs propres moyens – même si l’intention est bonne -, ça mène à des tirs compliqués, des balles perdues et ce genre de choses. Alors qu’Oklahoma se passe la balle et joue comme on le faisait lors des deux premiers matches. On ne peut pas se permettre de faire ça, parce que sur la fin, Kevin Durant est un joueur qu’il est très difficile de contenir et ils auront toujours cette arme. Personne d’autre n’a une arme telle que celle-ci, en tout cas, nous n’en avons pas. Ce n’est pas de cette façon qu’on joue. Il faut qu’on fasse les choses en groupe et je ne pense pas que ce nous l’ayons fait aussi bien que nous en sommes capables. »
Ce soir, la confiance des Spurs les uns dans les autres et la force de leur groupe sera mise à l’épreuve comme jamais cette saison.  

Un petit florilège de turnovers made in San Antonio

http://www.youtube.com/watch?v=c7KcuhQBafg
Afficher les commentaires (18)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest