Halloween 2019 : Ce qui nous fait flipper en NBA

BasketSessionPar BasketSession Publié

Ce jeudi soir, c'est Halloween. L'occasion de découvrir les choix de costumes souvent délirants des joueurs NBA, mais aussi de se demander ce qui nous fait le plus peur à l'approche de cette nuit d'effroi et pour la saison NBA en général. 

Halloween est à notre porte. Voici ce qui nous fait peur en NBA pour les mois qui viennent.

- Anthony Davis, lorsqu'il décide d'annihiler toute vie sur le parquet en claquant 40 points et 20 rebonds en une demi-heure.

- Anthony Davis toujours, à chaque fois qu'il prend un contact. "Unibrow" est malheureusement spécialisé dans les petites blessures problématiques tout au long de la saison. On espère le voir arriver en full force pour la post-saison, si les Lakers arrivent bien à se qualifier pour les playoffs, évidemment.

- La perspective de voir ces Clippers-là avec Paul George en plus. Il va falloir se lever de bonne heure pour marquer des pions dans un line-up avec Kawhi Leonard, Paul George, Patrick Beverley et Montrezl Harrell. Terrifiant.

- Kawhi Leonard et ses expressions faciales. Lorsqu'il en affiche, deux ou trois par an, évidemment. On le croirait habité par le mal.

via GIPHY

- Le fait que Zion Williamson ait déjà des problèmes au genou sans avoir joué un seul match officiel en NBA. Le garçon est tellement unique qu'on aimerait vraiment que ce ne soit qu'un petit pépin de début de carrière qu'on aura oublié dans 3 ans, lorsqu'il sera All-Star et finaliste de Conférence avec NOLA.

- Giannis Antetokounmpo avec un shoot à 3 points fiable. Le "Greek Freak" arrive à atteindre le panier en deux ou trois foulées quand il en a envie. Imaginez s'il exploite l'espace au large que lui laissent les défenseurs, ne serait ce que 40% du temps...

- Qu'il arrive le moindre pépin physique à Luka Doncic. Comme dirait l'autre : "The Force is strong with this one".

- L'arrivée de la ligne à 4 points. C'est déjà un peu bordélique dans les écoles de basket maintenant que tout le monde veut se prendre pour Stephen Curry, alors imaginez si la NBA se met à créer des spécialistes du 4-pointer...

- Que Carmelo Anthony ne trouve absolument plus jamais preneur en NBA et que sa carrière s'achève sur quelques matches pourris avec Houston. On pense ce qu'on veut de Melo, mais il mérite quand même une fin un peu plus digne.

- La possibilité que Frank Ntilikina ne trouve jamais vraiment sa place à New York alors que le public est prêt à l'adorer.

- Celle que Sekou Doumbouya joue autant de matches en NBA cette saison que Kevin Durant, alors que la concurrence à son poste se nomme Tony Snell et Svi Mykhailiuk.

- L'éventualité que cette saison soit la dernière de Gregg Popovich. C'était déjà compliqué de vivre dans une NBA sans les trois cracks des Spurs, Duncan, Ginobili et Parker, alors si on n'a même plus Pop sur le bord du terrain comme repère... Beaucoup l'imaginent boucler la boucle l'été prochain, après avoir conduit Team USA vers l'or olympique.

- Que les Warriors n'aillent pas en playoffs. Passer de cinq Finales NBA de suite (avec trois bagues au bout) à un statut de non-qualifié pour la post-saison serait désastreux. Malheureusement, la possibilité que ce scénario se produise est importante après la sérieuse blessure à la main de Stephen Curry. On veut bien du changement, mais là c'est un peu trop radical.

- La possibilité que Kevin Durant ne redevienne jamais le même joueur après sa rupture du tendon d'Achille. Malheureusement, à part Dominique Wilkins, tous ceux qui ont connu ce drame ont eu beaucoup de mal à retrouver leur meilleur niveau.

- Que Giannis se fasse un bobo juste avant le NBA Paris Game et doive déclarer forfait. C'est génial que la NBA soit en France, mais il faut reconnaître que le public de l'AccorHotels Arena a surtout acheté ses billets pour voir le "Greel Freak" en action. Pas son remplaçant Ersan Ilyasova.

- Que Rudy Gobert devienne le nouveau Mike Conley. A savoir le meilleur joueur en activité à ne pas compter la moindre participation au All-Star Game de toute sa carrière. Rudy n'a que 27 ans, mais son style très défensif fait qu'il a malheureusement plus de "chances" que d'autres d'être constamment snobé.

via GIPHY

- La probabilité qu'il faille encore se coltiner James Dolan comme propriétaire des New York Knicks pendant encore une décennie. Ce con n'a que 64 ans et encore quelques belles années devant lui pour faire grimper la valeur marchande des Knicks (plus de 5 milliards à ce jour) tout en se foutant royalement de leur compétitivité.

- Savoir que Chandler Parsons va toucher 25 millions de dollars cette saison, comme à chaque fois depuis 4 ans, alors qu'il n'a joué que 93 matches depuis 2016. Vous l'aviez sans doute oublié, mais il "joue" à Atlanta cette saison si vous voulez l'apercevoir au bout du banc ou en tribunes.

- Revoir LaVar Ball sur tous les plateaux pour vanter les mérites de son fils LaMelo avant la Draft 2020. "Mon petit dernier, c'est le meilleur. Il a un Michael Jordan dans chaque orteil". Il faut malheureusement s'y préparer puisque si Lonzo a un peu réussi à s'éloigner de son encombrant géniteur, LaMelo est toujours dans le giron, même s'il joue dans le championnat australien pour le moment.

via GIPHY

- Croiser ces joueurs NBA avec leurs costumes pour Halloween

 

Voir cette publication sur Instagram

 

LeDward Scissorhands ⚔️ Happy Halloween beautiful people 👻💀🎃☠️🤡

Une publication partagée par LeBron James (@kingjames) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

“Ah, if you weren’t so crazy, I’d think you were insane!”

Une publication partagée par Bradley Beal (@bradbeal3) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Post Game Interview. 🤷🏻‍♂️🤷🏻‍♂️🤷🏻‍♂️

Une publication partagée par Kevin Love (@kevinlove) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

The Night King! #GOT

Une publication partagée par Paul George (@ygtrece) le