Hassan Whiteside a le niveau

Hassan Whiteside était attendu au tournant pour le premier match de playoffs de sa carrière. Le pivot du Miami Heat a répondu avec la manière.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Hassan Whiteside a le niveau
"Les Hornets m'ont plusieurs fois dit non quand j'essayais de revenir dans la ligue. Ces petites vengeances, je ne m'en lasse pas". Hassan Whiteside était tout sourire après le premier match de playoffs de sa carrière, dimanche, contre les Charlotte Hornets. Ce n'est même plus le dédain de la plupart des franchises NBA lorsqu'il a voulu se relancer après ses expériences au Liban et en Chine qui motive le pivot du Miami Heat, mais les critiques récentes sur sa crédibilité en tant que joueur NBA d'élite. Pendant de longues semaines, Erik Spoelstra a jugé bon de le faire sortir du banc pour qu'il gère mieux ses efforts et comprenne un peu mieux les rudiments tactiques du haut niveau. Ce qui avait fait dire à des analystes que le garçon n'était pas fait pour être un titulaire dans cette ligue, qui plus est avec un contrat max comme celui qu'il espère obtenir durant la prochaine intersaison. Spoelstra l'a donc relancé pour ce game 1 du 1er tour des playoffs et il ne peut pas le regretter ce matin.
"J’ai pensé que c’était le moment. Cette équipe a besoin qu’il soit à son meilleur niveau, son niveau le plus agressif, le plus régulier, le plus efficace, le plus dominant, le plus physique", expliquait-il au Miami Herald.
Plus discipliné et moins erratique tactiquement, Whiteside a appliqué les recommandations de son coach à la lettre. Agressif, il l'a été. Demandez à Cody Zeller, opprimé dans son match up avec le Floridien des deux côtés du terrain, à Marvin Williams, contré à deux reprises par le numéro 21 du Heat, ou à "Big Al" Jefferson, gêné par son imposante présence sur plusieurs séquences. Dès le coup d'envoi, on a senti que Whiteside avait envie de briller face à la franchise de son état natal, pour faire taire ses détracteurs.

Il a enfoncé Zeller, scotché Williams et gêné Big Al

Après 40 secondes de jeu, il avait déjà enfoncé Zeller avec un hook et transformé deux lancers sans trembler. Quelques minutes plus tard, on a pu le voir grimper sur le dos de son vis à vis pour prolonger du bout des doigts un tir de Justise Winslow. L'intensité et le placement ont été de mise pour celui qui a souvent été accusé de n'être qu'une machine à stats pour amateurs de Fantasy Leagues. Sur cette partie, Hassan Whiteside s'est comporté, comme souvent depuis que les cadres du groupe l'ont pris à partie pour faire progresser son QI basket, comme un pivot dominant. Avec 21 points, 11 rebonds, 3 contres et 2 interceptions en seulement 26 minutes de jeu, Whiteside a montré qu'il pouvait être aussi productif en playoffs qu'en saison régulière.
"Si Whiteside et Deng (qui a inscrit 31 points, NDLR) scorent aussi facilement tous les soirs pendant cette série, on aura du mal à exister", a reconnu Steve Clifford, passablement agacé par l'incapacité de ses joueurs à limiter l'impact de Whiteside dans la raquette.
"Je m'attends à ce que les matches 2, 3 et 4 soient plus compliqués. Les gars vont commencer à mieux connaître notre style et à tenter d'exploiter nos faiblesses. J'ai hâte de les rejouer", a expliqué Whiteside.
Nous, on a hâte de voir le mystère Whiteside continuer de se dissiper pour comprendre définitivement quel peut être son réel niveau dans cette ligue. Pour le moment, la perspective est quand même très encourageante.

Le match d'Hassan Whiteside en vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=D0esYUPvuW4
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest