Le Heat désosse les Hornets dans le game 1

Malgré un bon Nicolas Batum (24 points), les Charlotte Hornets ont pris l'eau sur le parquet du Miami Heat dans le game 1 de cette série du 1er tour.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Le Heat désosse les Hornets dans le game 1
C'est comme souvent lorsque l'on croit qu'un match, ou même une série, va être serrée, que l'une des deux équipes le prend mal et sort ses muscles. Le Miami Heat a dévoilé de sacrés biceps dimanche, pour le game 1 contre les Charlotte Hornets. Plusieurs questions entouraient les Floridiens avant ce match d'ouverture. L'équipe pourrait-elle tourner correctement sans Chris Bosh ? Défensivement, le Heat était-il capable de faire le job contre une équipe aussi soigneuse et appliquée collectivement? Réponse : oui et oui. Miami a surclassé Charlotte, autant grâce à son expérience qu'en se transformant à son tour en une machine à ne pas perdre le ballon (6 turnovers en tout) et à scorer à haut pourcentage (57.6%). Il n'a pas fallu longtemps aux hommes d'Erik Spoelstra pour faire comprendre aux Hornets qu'ils n'auraient aucune chance. Dès le 1er quart-temps, Nicolas Batum (24 points et meilleur marqueur de Charlotte) et ses camarades ont pris l'eau et 20 points de retard, la faute à la doublette intérieure Luol Deng-Hassan Whiteside. L'Anglais a livré une prestation magnifique rappelant ses plus belles heures chez les Bulls : 31 points et 7 rebonds à 11/13 et en 32 minutes. Whiteside, qui disputait lui son premier match de playoffs, a balayé les doutes de ses détracteurs en retrouvant une place dans le 5 tout en piétinant ses vis à vis dès les premières minutes de la rencontre : 21 points, 11 rebonds et 3 contres. Si on en croit Goran Dragic, Erik Spoelstra avait anticipé une défense très soutenue sur Joe Johnson et lui-même, ce qui a conduit le coach du Heat à demander à ses joueurs d'alimenter Luol Deng. L'ancien ailier de Duke, qui a fêté ses 31 ans samedi, a saisi la balle au bond.
"J'ai loupé un tir à trois points ouvert dans le coin, mais je pense que j'ai fait exprès de le manquer. 31 points pour fêter ses 31 ans, c'est approprié. Honnêtement, je ne savais même pas quel était mon meilleur total en carrière et je n'ai réalisé que j'avais atteint les 30 points que durant un temps mort parce que Chris Bosh me l'a signalé. Je me suis concentré sur le match et j'ai fait le bon choix à chaque fois", a expliqué Deng dans le Miami Herald.
Steve Clifford a lui nettement moins pris de plaisir. Le coach des Hornets s'est montré très cash quant à la prestation de ses joueurs.
"Je suis déçu de notre défense. Le Heat a été vraiment bon, mais on était particulièrement loin du niveau que l'on espérait. Je ne veux rien enlever à Miami, mais notre match défensif a été catastrophique. Nous étions désorganisés et vraiment pas intenses. On n'a pas grand chose à faire pour le prochain match, si ce n'est jouer beaucoup mieux au basket".
Prochain rendez-vous dans la nuit de mardi à mercredi, toujours à Miami. Charlotte devra montrer que ce premier match n'était qu'un incident et non le signe qu'il faut s'attendre à une série nettement moins décousue que prévu...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest