[Chronique] Hip Hop Family Tree Vol. 3

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser Publié

Troisième volet de la série Hip Hop Family Tree d'Ed Piskor, qui détaille avec brio et minutie la genèse de la culture Hip Hop.

Ed Piskor continue de raconter la genèse du Hip Hop avec brio. Avec ce troisième opus de la série « Hip Hop Family Tree », la tâche devient de plus en plus ardue à mesure que le mouvement prend de l’ampleur et que le nombre de pionniers et de personnages se multiplie.

Hip Hop Family Tree Vol. 3En plus de suivre l’avancée de la carrière de Run DMC ou de montrer les débuts de KRS One, L.L. Cool J, Slick Rick ou Whodini, Piskor met en lumière l’importance de ceux qui ont été les premiers à documenter cette culture. On pense bien entendu à Henry Chalfant et Tony Silver et leur film « Style Wars » et au livre de Chalfant avec Martha Cooper « Subway Art », à Bill Adler ou encore à Michael Holman et son émission de télé « Graffiti Rock ». Même les plus pointus d’entre vous découvriront forcément de nouvelles anecdotes ou dénicheront des infos qu’ils ignoraient jusqu’ici.

Pour les non spécialistes, c’est la meilleure façon de découvrir les racines de cette culture, avec ses héros oubliés et ses acteurs de l’ombre. Les éditions Papa Guédé ont d’ailleurs pensé aux retardataires qui avaient manqué les deux premiers tomes en les rééditant conjointement sous la forme d’un coffret spécial. Il n’y pas qu’à Hollis que c’était noël

La playlist de Hip Hop Family Tree Vol. 3

Ed Piskor, « Hip Hop Family Tree Vol. 3, 1983-1984 » & « Coffret Hip Hop Family Tree Vol. 1 et 2, 1975-1983 », Papa Guédé

Cette chronique de la bande dessinée Hip Hop Family Tree Vol. 3 est issue du REVERSE #65