Paranormal : Quand les Rockets ont raté… 27 tirs à 3 pts de suite

Paranormal : Quand les Rockets ont raté… 27 tirs à 3 pts de suite

L'occasion de battre une équipe all-time ne se présente pas tous les jours. Les Houston Rockets tenaient les Warriors en joue en 2018, jusqu'au drame...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Si les Houston Rockets avaient été français, ils auraient probablement eu une place de choix dans le Panthéon de la tordante Fédération française de la lose. Le 28 mai 2018, il y a deux ans tout pile, la franchise texane a gâché sa meilleure opportunité de faire chuter l'ogre Golden State, alors au complet.

Dans ce game 7 de la finale de la Conférence Ouest, tout était en place pour l'exploit ou presque. Le match était à Houston, dans une salle surchauffée et prête à voir Stephen Curry, Kevin Durant et leurs collègues chuter. Chris Paul, blessé, était aux abonnés absents - ce qui pour les plus taquins pouvaient ressembler à un signe positif du destin vu la poisse du génial CP3 dans les grands rendez-vous - mais Mike D'Antoni avait ce qu'il faut en magasin pour que le feu d'artifice ait lieu.

Le coach des Rockets était prêt à vivre et à mourir par le shoot à 3 points, l'arme que ses Rockets avaient utilisée à foison pour terroriser la ligue et finir à la première place de la ligue. C'est très exactement ce qu'il s'est passé...

Ce soir-là, donc, au moment où James Harden a raté un shoot à 3 points contesté par Draymond Green à 6 minutes de la pause, Houston menait de 12 points. On ne le savait pas encore, mais ce tir était le premier d'une invraisemblable avalanche de loupés qui allait mettre les Rockets six pieds sous terre et les faire entrer dans les annales de lose.

Encore en tête de 9 points à la pause, Harden et ses camarades ont manqué... 27 tirs à 3 points consécutifs. Le barbu en chef n'est pas le seul responsable de cette série noire historique qu a permis aux Warriors de progressivement renverser la vapeur dans le 3e quart-temps.

Voici le décompte :

James Harden : 10 shoots à 3 points ratés.

Eric Gordon : 7

Trevor Ariza : 6

PJ Tucker : 2

Gerald Green : 1

Joe Johnson : 1

Il a fallu attendre que PJ Tucker marque dans le corner à 6 minutes de la fin du match pour briser la spirale. Il était déjà trop tard.

Les tirs les plus ouverts et inexplicablement loupés sont sans doute pour le malheureux Trevor Ariza, pourtant si clutch à 3 points par le passé pour les Lakers, par exemple... La pression de l'événement, la bonne défense des Warriors parfois et quelque chose de l'ordre du mystique sont entrés en jeu.

Depuis, Chris Paul est parti, Russell Westbrook est arrivé et on ne sait pas si les Rockets sous Mike D'Antoni, en fin de contrat cet été, parviendront à se rapprocher un jour du titre aussi près que ce soir-là.

Si vous voulez revivre cette séquence inexplicable à ranger dans la catégorie des mystères de la science, c'est juste en-dessous.

**

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest