-
-
- TOR
- NOP
-
-
- LAC
- LAL

Daryl Morey : « Les Houston Rockets sont favoris à l’Ouest »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Malgré la concurrence, Daryl Morey est persuadé que les Houston Rockets sont les favoris pour la première place à l'Ouest.

Les Houston Rockets sont pas mal dans l’auto-persuasion ces derniers temps. Bien évidemment, on ne s’attend pas à ce qu’ils tiennent d’autres discours. Toute la franchise, de sa star qui le répète à longueur d’interviews au proprio, a bien insisté sur le fait que Russell Westbrook et James Harden sont parfaitement complémentaires. Dans le même ordre d’idées, entre méthode Coué et confiance en soi, c’est maintenant Daryl Morey qui explique que son équipe est le favori à l’Ouest.

C’est ce qu’il a expliqué au Houston Chronicle :

« Oui. Nous sommes les favoris », assure Dary Morey. « Mais comme d’habitude, il y a de la concurrence très forte : Clippers. Lakers, Utah. Ensuite, je dirais que les gens sont en train de sous-estimer Golden State. Nous avons du respect pour eux. Mais nous partons pour viser la place de numéro 1. »

Discours tout à fait logique d’un dirigeant qui espère bien voir son équipe surclasser la concurrence. Objectif logique, mais dont on espère qu’il ne hantera tout de même pas les esprits pendant la saison régulière. L’objectif ultime des Houston Rockets doit être le titre. Et s’ils veulent un bon spot pour les playoffs, il faudra aussi veiller à ne pas cramer les joueurs pour une post-season où l’équipe a souvent failli ses dernières années. James Harden, Russell Westbrook, Eric Gordon ou encore Clint Capella ne devront pas arriver sur les rotules en playoffs

Bref, d’ici là, il reste pas mal de questions. Si chacun dans la franchise explique que les deux anciens d’OKC vont réussir à jouer ensemble, on se demande quand même quel visage présentera Houston. Pour Daryl Morey, les Rockets ont la chance d’avoir une certaine continuité dans l’effectif, ce qui leur donnera pas mal de repères. Mais il assure également que Mike d’Antoni devrait mettre un peu plus de vitesse dans le jeu, cette année :

« Je pense qu’on a une grande continuité parce que nous avons gardé plus de joueurs que les autres équipes de la ligue, mais aussi parce que les joueurs se connaissent tous. Ce sont des joueurs d’âge similaire, comme Russ, James et Eric, ils se connaissent depuis qu’ils sont tout jeunes. Ils ont combattu sur les terrains, ensemble ou les uns contre les autres, pendant des années (…)

Je pense que la transition va redevenir un peu plus une arme pour nous. C’est quelque chose que Mike a très bien mis en place sa première année avec nous. Nous en sommes éloignés, principalement parce que nous étions une équipe d’élite sur jeu demi-terrain. Avec une arme comme Russell sur transition, vous vous devez de l’utiliser. »