96 BOS
83 CLE

Les Suns ont aimé voir les Warriors se coacher eux-mêmes

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Devin Booker et Jay Triano ont validé la tactique de leurs adversaires du soir, bien que certains aient pu trouver humiliant d'affronter une équipe coachée par les joueurs.

On aurait pu penser que les Phoenix Suns, humiliés au tableau d'affichage (129-83), trouveraient le comportement de Steve Kerr irrespectueux. Le coach des Golden State Warriors a laissé ses joueurs s'occuper de la tactique et des temps morts lors de la rencontre. Il n'en est rien. Du coach Jay Triano à la star de l'équipe Devin Booker, ce choix est bien passé. Kerr ne cherchait pas à embarrasser l'adversaire, mais simplement à responsabiliser davantage ses joueurs.

"On peut regarder ça de deux manières. Soit on se dit que n'importe qui pourrait de toute façon coacher cette équipe. Soit on se dit que c'est une bonne méthode. Personnellement, j'ai aimé. Si j'étais coach, je ferais ça tout au long de l'année pour que les gens ne trouvent pas ça irrespectueux. Ils diront que c'est un manque de respect, mais Steve est un gars cool qui a une excellente relation avec ses joueurs. Bon, s'il n'avait pas quatre All-Stars dans l'équipe, il n'aurait sans doute pas fait ça...", a expliqué Booker sur ESPN.

"J'ai remarqué que l'équipe marchait mieux qu'avant en sortie de temps mort", a plaisanté Triano avant d'ajouter : "Je n'ai aucun problème avec ce qu'a fait Steve Kerr".

Seul Jared Dudley l'a finalement joué old school.

"C'est un manque de respect pour l'adversaire. Mais peut-être qu'on ne mérite pas ce respect en ce moment".