Jonathan Givony (DraftExpress) : « N’importe qui aurait pu être drafté en 1 »

Jonathan Givony, le créateur de DraftExpress, livre son avis sur la draft 2013, les trois Français choisis mais également sur les prospects qui se sont illustrés au Championnat du Monde U19.

Benoît JametPar Benoît Jamet  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Jonathan Givony (DraftExpress) : « N’importe qui aurait pu être drafté en 1 »
[caption id="attachment_118331" align="alignleft" width="210"] Rudy Gobert, Anthony Bennett et Donte Exum, 3 joueurs d'avenir.[/caption] Le créateur du site de référence sur la draft DraftExpress, Jonathan Givony, était à Prague pour observer les futures stars de la NBA qui s'y affrontaient durant le Championnat du Monde U19. Il a pris quelques instants de son temps pour s'asseoir et discuter avec nous de la draft 2013 et de ses surprises, comme le choix d'Anthony Bennett en 1ère position. Nous lui avons également demandé son avis sur les trois Français choisis lors de ces 2 tours. Enfin, nous avons évoqué les joueurs pour lesquels il a fait le déplacement en République tchèque.

La draft NBA 2013

BasketSession : On a dit de cette draft 2013 qu'elle était particulièrement faible. Était-ce le cas ? Jonathan Givony : Je pense que c'était faible pour les 5 premiers choix mais, une fois ces choix passés, c'était un draft assez normale. Je pense qu'il y avait pas mal de bons joueurs de cette classe qui se révèleront, qu'ils aient été pris au premier ou deuxième tour ou même pas draftés. Je pense qu'on l'a qualifiée de draft faible parce qu'il n'y avait pas de superstars. BasketSession : Que penser du choix d'Anthony Bennett en numéro 1 ? Un choix surprenant ? JG : C'était une vraie surprise mais dans une draft comme celle-ci où il n'y a pas une énorme différence entre les 6-7 premiers, n'importe qui aurait pu être choisi en numéro 1, c'est ce que les gens n'ont pas arrêté de répéter toute l'année. Il n'y avait pas de joueur dont on peut être sûr à 100%. Cleveland a décidé que c'était le meilleur joueur dans la draft donc on verra ce qui se passera avec lui. BasketSession : Et la chute de Nerlens Noël en #6 ? Ça vous a surpris ? JG : C'était également très surprenant. Il y avait sans doute quelques équipes qui n'étaient pas disposées à être patientes et à attendre son retour, en décembre ou janvier. C'est une longue période d'attente, ça fait manquer deux mois de saison régulière. Ils ont donc décidé de prendre quelqu'un pour le présent plutôt que d'attendre deux mois.

Les trois Français sélectionnés

BasketSession : Nous avons eu deux Français choisis au premier tour consécutivement, une première pour la France. Que pensez-vous du choix de Rudy Gobert pour le Utah Jazz ? JG : Le Utah Jazz aime vraiment son jeu. Ils l'ont toujours aimé. Ils pensaient très fortement à le prendre en numéro 21 donc ils étaient vraiment heureux de pouvoir le choisir en 27. Ils ont l'intention d'être patients avec lui, ils savent qu'il doit travailler son physique. Ils sont extrêmement heureux de le compter parmi eux et ils vont le faire venir dès cette année. BasketSession : La sélection de Livio Jean-Charles était un peu surprenante mais si on pouvait s'attendre à une équipe le sélectionnant, c'était bien les Spurs. Sa performance au Hoop Summit a joué un grand rôle dans cette sélection. Qu'en pensez-vous ? JG : A ce moment de la draft, souvent, des équipes prennent des décisions tactiques, en ne voulant pas vraiment ajouter un nouveau contrat garanti à leur roster. Livio était très attractif de ce point de vue parce qu'il était l'un des seuls joueurs dans cette draft dont on savait déjà que, même drafté, il ne viendrait pas cette saison. C'est donc une situation contrôlable pour la franchise. Ils ont vraiment apprécié où il en est actuellement, au niveau de son développement donc ça leur allait de le laisser en Europe pour qu'il continue de s'améliorer dans les deux prochaines années. [superquote pos="d"]En France, pas mal d'équipes ne veulent pas vraiment travailler et développer de jeunes[/superquote]BasketSession : La sélection de Joffrey Lauvergne au second tour par Denver s'inscrit dans cette même optique de futur ? JG : En 55ème position, on ne s'attend pas vraiment à drafter une superstar mais je trouve que Lauvergne était un très bon choix pour eux. C'est vraiment un joueur très, très talentueux. Je trouve que sa décision de quitter la France était la bonne à prendre et que sa carrière a pris un tour vraiment positif. A Chalon, il était un peu bloqué. Ils ne voulaient pas vraiment lui donner un plus grand rôle, lui donner plus de minutes, travailler avec lui. C'est un vrai problème avec pas mal de jeunes Français en France parce que pas mal d'équipes ne veulent pas vraiment travailler et développer de jeunes joueurs. C'est vraiment dommage parce que la France a quelques-uns des plus grands talents en Europe. A la place d'être dans un endroit horrible pour son développement de joueur, il s'est retrouvé dans un endroit fantastique pour se développer. On a pu voir sa progression sur un temps très court. Pendant les playoffs, il était carrément le meilleur joueur de son équipe, jouant 30 minutes pendant la Finale du championnat serbe et 30 minutes pendant la finale de la Ligue Adriatique. C'est vraiment grandiose pour un joueur de son âge. Il fait 2,11 m, il est athlétique, polyvalent, il a un gros cœur donc, en 55ème position, vous ne vous posez pas de question. Si ça marche, c'est parfait. Si c'est un échec, ce n'était que le 55ème choix. Je sais que Denver est vraiment très heureux de l'avoir sélectionné. Il y a de bonnes chances qu'ils le fassent venir d'ici la saison 2014-2015. BasketSession : Et sa participation à la Summer League ? JG : Ça dépend de sa participation à l'Euro avec l'équipe de France. Il a de bonnes chances de faire partie de l'équipe qui ira à l'Euro. Denver respecte vraiment cet aspect vu la superbe expérience que cela pourrait lui apporter, mais également au niveau du développement en jouant pour Vincent Collet. Je sais qu'il est actuellement à Denver à s’entraîner, c'est aussi une bonne expérience. Peut-être qu'il arrivera un peu plus tard, je ne sais pas, je n'ai pas les dernières infos là-dessus. BasketSession : Léo Westermann l'année prochaine pourrait être un autre bon choix ? JJ : Oui, j'aime vraiment ce qu'il fait. Il n'a pas totalement le profil parfait pour jouer en NBA mais il a vraiment beaucoup de talent et, comme Lauvergne, il est dans une situation parfaite pour pouvoir développer son jeu. Il joue beaucoup et ça a été également bénéfique pour lui de quitter la France. Il a réalisé une très bonne saison donc il faut voir comment il peut utiliser cet élan, comment il peut améliorer son tir. Cet aspect est vraiment important pour lui dans l'optique de la NBA. Il doit devenir un bon shooteur et, pour l'instant, il ne l'est pas. Mais c'est un gros travailleur, un leader, il possède toutes les qualités et je pense qu'il va devenir un gros atout de l'équipe de France dans les deux prochaines années.

Le Championnat du Monde U19

BasketSession : Vous êtes ici au Championnat du Monde U19. C'est un tournoi très intéressant pour vous. Quels joueurs êtes-vous venus voir ? JG : Je suis venu voir tout le monde en fait parce qu'on ne sait jamais ce qu'on va trouver ici. Mais bon, Dario Saric et Dante Exum étaient les deux joueurs majeurs avec, évidemment, la totalité de l'équipe américaine qui est remplie d'excellents prospects NBA comme Marcus Smart, Aaron Gordon, Jahlil Okafor, Montrezl Harrell. Mais en dehors de l'équipe américaine, Saric et Exum étaient vraiment les deux plus importants. BasketSession : Avez-vous été surpris par un joueur auquel vous ne vous attendiez pas avant de venir ? JG : Non, pas vraiment. Tous ceux qui sont là sont bien connus. BasketSession : Que pensez-vous de Vasilej Micic qui a réalisé un match formidable contre les Américains en phase de poule ? Est-ce que cela a aidé sa cote pour la prochaine draft ? JG : Je l'avais déjà au premier tour de ma Mock Draft 2014 avant même le début de ce Championnat, donc sa performance a plutôt justifié sa présence à cette position qu'elle ne l'a réellement améliorée. Chez DraftExpress, on l'a toujours beaucoup plus tenu en estime que d'autres. Il a montré ce que nous savions déjà. Je suis allé en Serbie plus tôt cette année, je l'ai vu jouer quelques matches avec Mega Vizura donc je l'avais déjà en excellente considération. Il a donc surtout prouvé qu'il était l'un des meilleurs prospects, ce que nous pensions déjà. BasketSession : Après sa performance en quart de finale contre l'Espagne, vous avez fait grimper Exum jusqu'au 3ème rang de votre Mock Draft 2014 ? Jusqu'où peut-il aller ? JG : Il peut aller haut, très très haut. (Rires) BasketSession : Pour finir, un petit mot sur Dario Saric. Pensez-vous qu'il puisse s'adapter au jeu NBA? JG : La façon dont on joue ici, c'est à peu près le contraire de ce qu'on vous demande de faire en NBA. Il joue meneur lorsque la Croatie a la balle et pivot en défense. Évidemment, en NBA, il aurait un rôle très différent. Il montre ici son talent et sa polyvalence. Mais ça ne prouve pas grand chose par rapport à son rôle possible en NBA. Retrouvez toute l'actualité de ce Championnat du Monde U19 sur BasketActu.
Afficher les commentaires (24)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest