Jacques Monclar : « Sans Joakim Noah, on descend d’un niveau »

Vincent Collet et Jacques Monclar sont revenus sur le forfait attendu mais terriblement difficile à encaisser de Joakim Noah pour l'Euro 2013.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Équipe de France
Jacques Monclar : « Sans Joakim Noah, on descend d’un niveau »
Depuis l'annonce hier après midi de la présélection des 22 de Vincent Collet pour l'Euro 2013, les fans sont un peu abasourdis. Même si l'absence de Joakim Noah était plus que probable, l'espoir de le voir débarquer au dernier moment avec toute sa rage et son esprit de guerrier était toujours dans nos esprits. Mais l'annonce de Vincent Collet évoquant un "forfait blessure" nous a remis les pieds sur terre. Non, Joakim Noah ne fait pas vraiment partie de l'équipe de France. Non, Joakim Noah n'aura jamais l'attachement que peuvent avoir des Tony Parker ou des Nicolas Batum à l'équipe de France. C'est dommage, on peut le regretter, mais c'est comme ça.
« Il faut comprendre qu’on est dans un système professionnel. Il exerce son métier aux Chicago Bulls. Il vient comme un bénévole en équipe de France", déclarait Vincent Collet à nos confrères de RMC.   "On ne peut pas comparer. Je sais que ça peut choquer mais c’est une réalité. Les contrats sont énormes, son club a besoin de lui, c’est un joueur majeur de cette équipe : pour respecter ce contrat, il doit être en intégrité physique. »
[superquote pos="d"]"Joakim Noah est comme un bénévole en équipe de France." Collet[/superquote]Dur, très dur à encaisser que cette réalité du business NBA. Surtout venant d'un joueur atypique qui semble ne pas toujours respecter les codes. Qui se bat pour l'honneur, ses coéquipiers, sans tenir compte de ses blessures ou des multiples contraintes. Sauf que l'équipe de France n'est pas sa priorité, contrairement aux Bulls de Chicago.
« Si Fabrice Gautier (l’ostéopathe de l’équipe de France) dit que ce n’est pas bon, ce n’est pas bon. C’est pour ça que Vincent Collet a pris cette décision. On ne va pas parler de miracle", déclarait Jacques Monclar. "Sur cette aponévrose, on peut reprocher à Joakim d’avoir été trop vaillant. Il courait avec le haut du corps, pied tendu."   "C’est un coup dur terrible, on descend d’un niveau, même si ça n’empêche pas d’avoir l’ambition de gagner. »
En effet, sans intérieur de premier plan (l'équipe de France part au combat avec Ronny Turiaf et Alexis Ajinça dans la raquette, ndlr), l'EDF va devoir certainement revoir ses objectifs à la baisse. Même si sur les lignes arrières et sur les ailes Tony Parker, Nicolas Batum, et les jeunes pourraient réussir de belles choses, on voit mal comment une équipe sans secteur intérieur fiable et expérimenté pourrait remporter un Euro. Quant au cas Kevin Séraphin, comme il nous l'avait déjà expliqué hier, Vincent Collet a répété qu'il ne comprenait pas son choix de tirer un trait sur cette expérience avec l'équipe de France, alors même qu'il aurait pu avoir un rôle primordial cette année.
« Je regrette franchement parce que je m’explique difficilement qu’un jeune joueur puisse faire abstraction de l’équipe de France pour les raisons qu’il invoque. Il parle de travailler. Je pense que pour un jeune joueur, l’équipe de France est une chance pour justement travailler son basket dans un cadre collectif.     Le basket européen recèle d’autres valeurs, complémentaires de celles de la NBA. (...) C’est dommage. D’autant plus qu’il a fini sa saison en avril donc il a déjà eu le temps de faire du travail individuel. Il avait l’occasion de mettre ça en pratique. C’est dommage. »
 
Afficher les commentaires (46)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest