106 PHI
86 DET
95 CLE
118 BOS
111 IND
119 MIN

Jamal Murray, héros d’un money time fabuleux

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Catastrophique depuis le Game 1, Jamal Murray s’est soudainement réveillé dans le quatrième quart temps du Game 2 cette nuit.

Jouer ses premiers matches de playoffs n’est pas toujours facile, même pour un basketteur NBA. L’enjeu y est beaucoup plus important et donc la pression plus forte. Ça rend nerveux. C’est peut-être le terme qui définissait le mieux Jamal Murray pour son grand baptême du feu à ce niveau. Le meneur, à l’instar de son équipe, découvre l’événement. Et il était en souffrance ce weekend. Il a raté un tir ouvert avant de perdre un ballon décisif dans les derniers instants du Game 1 perdu par les Denver Nuggets contre les San Antonio Spurs samedi.

Il tenait donc à se rattraper lors du Game 2. Mais, encore une fois trop crispé par l’événement, il s’est foiré sur les premières possessions. Le jeune homme a dégainé sans trouver la cible : il a manqué ses huit premières tentatives.

« Il était tellement frustré à la mi-temps. Frustré de ne pas mettre les tirs qu’il a rentré toute sa carrière », racontait son coach, Mike Malone. « Je l’ai attrapé et je lui ai dit : ‘écoute, respire profondément, tu te mets trop la pression. Je crois en toi.’ »

Le discours de l’entraîneur – au passage candidat au trophée de COY – a fait son effet : Jamal Murray a fini par se réveiller. Et de quelle manière ! Il a mené la révolte des Nuggets en deuxième période. Denver comptait 19 longueurs d’avance à environ quatre minutes de la fin du troisième quart temps. C’est dans les douze dernières minutes que la franchise du Colorado est allée chercher la victoire (114-105 score final). Justement sous l’impulsion du Canadien. Murray a inscrit 8 de ses 9 tentatives dans le quatrième QT. 21 de ses 24 points.

« C’était génial de le voir mettre ses tirs. Je pense qu’il est à nouveau en confiance. La clé était de continuer à tirer. Si vous ratez, et alors ? Il faut se mettre en confiance et il l’a fait », remarquait Paul Millsap.

« C’était génial de le voir briller. Après ce Game 1. Et cette première mi-temps », confirmait Malone. « Je suis heureux pour Jamal. (…) Je n’ai jamais songé une seule seconde à le sortir du cinq. »

Et les Nuggets ont bien fait de lui faire confiance. Ils ont désormais un nouveau joueur, décomplexé et prêt à en découdre lors de la suite de la série.

Le coup de chaud de Jamal Murray

https://twitter.com/NBATV/status/1118358541260058624