Jamal Murray, héros d’un money time fabuleux

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Catastrophique depuis le Game 1, Jamal Murray s’est soudainement réveillé dans le quatrième quart temps du Game 2 cette nuit.

Jouer ses premiers matches de playoffs n’est pas toujours facile, même pour un basketteur NBA. L’enjeu y est beaucoup plus important et donc la pression plus forte. Ça rend nerveux. C’est peut-être le terme qui définissait le mieux Jamal Murray pour son grand baptême du feu à ce niveau. Le meneur, à l’instar de son équipe, découvre l’événement. Et il était en souffrance ce weekend. Il a raté un tir ouvert avant de perdre un ballon décisif dans les derniers instants du Game 1 perdu par les Denver Nuggets contre les San Antonio Spurs samedi.

Il tenait donc à se rattraper lors du Game 2. Mais, encore une fois trop crispé par l’événement, il s’est foiré sur les premières possessions. Le jeune homme a dégainé sans trouver la cible : il a manqué ses huit premières tentatives.

« Il était tellement frustré à la mi-temps. Frustré de ne pas mettre les tirs qu’il a rentré toute sa carrière », racontait son coach, Mike Malone. « Je l’ai attrapé et je lui ai dit : ‘écoute, respire profondément, tu te mets trop la pression. Je crois en toi.’ »

Le discours de l’entraîneur – au passage candidat au trophée de COY – a fait son effet : Jamal Murray a fini par se réveiller. Et de quelle manière ! Il a mené la révolte des Nuggets en deuxième période. Denver comptait 19 longueurs d’avance à environ quatre minutes de la fin du troisième quart temps. C’est dans les douze dernières minutes que la franchise du Colorado est allée chercher la victoire (114-105 score final). Justement sous l’impulsion du Canadien. Murray a inscrit 8 de ses 9 tentatives dans le quatrième QT. 21 de ses 24 points.

« C’était génial de le voir mettre ses tirs. Je pense qu’il est à nouveau en confiance. La clé était de continuer à tirer. Si vous ratez, et alors ? Il faut se mettre en confiance et il l’a fait », remarquait Paul Millsap.

« C’était génial de le voir briller. Après ce Game 1. Et cette première mi-temps », confirmait Malone. « Je suis heureux pour Jamal. (…) Je n’ai jamais songé une seule seconde à le sortir du cinq. »

Et les Nuggets ont bien fait de lui faire confiance. Ils ont désormais un nouveau joueur, décomplexé et prêt à en découdre lors de la suite de la série.

Le coup de chaud de Jamal Murray

https://twitter.com/NBATV/status/1118358541260058624