124 CHA
117 BOS
108 WAS
113 MIA
129 ATL
127 PHI
83 CHI
114 UTA
99 MEM
112 MIN
91 GSW
126 DAL
117 POR
112 DET
112 SAC
103 PHO
- NYK
- LAC

Le retour de CP3 n’a pas calmé James Harden

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

James Harden a fêté la première de Chris Paul depuis 17 matches avec un nouveau carton contre Orlando : 40 points, 11 rebonds et 6 passes.

On se demandait si le retour de Chris Paul n'allait pas stopper l'élan surnaturel de James Harden sur le plan individuel. On a déjà un début de réponse. De retour dans le cinq des Houston Rockets après 17 matches d'absence, "CP3" a passé 25 minutes sur le parquet lors de la victoire contre Orlando, avec 12 points, 6 passes, 5 rebonds et 3 interceptions à la clé. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que sa présence n'a pas incité Harden à jouer sur la retenue. Le MVP en titre a poursuivi sa série de matches à 30 points ou plus (23 désormais), avec une démonstration à 40 points, 11 rebonds et 6 passes en 37 minutes. Le "Bearded One" n'est allé que 9 fois sur la ligne et n'a rien forcé (14/27 au shoot).

Mieux, sa défense - ses trois contres en particulier - a impressionné jusqu'à son coach Mike D'Antoni.

"Je viens de dire à James qu'ils s'étaient trompés pour le All-Star Game. Ils n'auraient pas dû le mettre dans la catégorie des arrières. C'est un pivot. Sa défense au poste est vraiment bonne. C'est un 'point-center'", a plaisanté D'Antoni sur ESPN.

Le comeback de Chris Paul a lui été plutôt convaincant aux yeux de ses camarades, Harden en particulier.

"J'ai trouvé Chris très bien. On aurait dit qu'il avait du pep's en plus sur son premier pas. Il a réussi quelques gros tirs. C'était vraiment bon de l'avoir avec nous sur le terrain", s'est satisfait l'arrière All-Star.

La connexion Harden-Paul a plu aux deux principaux intéressés. Et le fait que James Harden ait continué son numéro et sa série de cartons convient très bien à Chris Paul.

"James sera toujours James. Je me moque de savoir qui est sur le terrain. Il sera toujours lui-même. On a besoin qu'il soit lui-même. Il est MVP pour une raison".