100 SAC
99 BOS
125 ORL
121 WAS
114 MEM
131 DEN
108 NOP
100 GSW
122 LAL
101 ATL

James Harden domine même sans les lancers

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Le MVP sortant n'est allé que 8 fois sur la ligne en tout depuis le début de la série contre le Jazz.

James Harden a marqué sans surprise les deux premiers matches de la série contre le Utah Jazz de son empreinte. Le MVP 2018 a été particulièrement fort la nuit dernière, avec 32 points, 13 rebonds et 10 passes en 33 minutes, pour le troisième triple-double de sa carrière en playoffs. Tout le monde est habitué à l'hyperactivité et au productivisme du barbu en chef. Mais peut-être avez-vous remarqué une légère différence dans la manière avec laquelle Harden a dépassé la barre des 30 points, comme la plupart du temps cette saison.

Sur les deux premières rencontres face au Jazz, l'arrière des Houston Rockets est allé sur la ligne des lancers francs 8 fois... en tout. Trois fois dans le game 1 (3/3), cinq fois dans le game 2 (4/5). Durant la saison régulière, l'ancien joueur d'Oklahoma City allait en moyenne 11 fois par match sur la ligne ! Cette faculté à provoquer des fautes et a marqué très souvent plus de lancers francs que de paniers dans le jeu a toujours été l'une de ses grandes forces et l'un des paramètres les plus ingérables de son jeu pour l'adversaire.

Sur deux matches et face à une opposition plus que respectable et avec des défenseurs de très bon niveau comme Rudy Gobert, Ricky Rubio ou Joe Ingles, James Harden a prouvé qu'il pouvait parfaitement dominer un match offensivement et finir avec des statistiques fidèles à ses standards sans être constamment sur son lieu de villégiature préféré ou en attendant exclusivement les faveurs des arbitres. Ce qui n'est clairement pas une bonne nouvelle pour Utah, ni pour les possibles futurs adversaires des Rockets en playoffs.

Jugez plutôt.