115 NOP
104 POR
95 MEM
114 GSW
120 SAC
116 PHO
112 LAL
107 OKC

4 points clés de la première d’Harden et Westbrook

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

James Harden et Russell Westbrook ont effectué leur première sortie officielle ensemble. Une défaite contre les Milwaukee Bucks.

James Harden a manqué d’agressivité

19 points, c’est une belle performance pour la plupart des joueurs NBA. Mais pour James Harden, c’est à peine plus de la moitié des pions qu’il collait l’an dernier (36 par match). Surtout, plus que les paniers, c’est sa passivité dans les moments les plus importants de la partie qui a pénalisé son équipe. Seulement sept tirs tentés – dont six trois-points – en seconde période, et pas un seul dedans ! Le MVP 2018 a subi le retour tonitruant des Milwaukee Bucks, menés de 16 points à la mi-temps. Et il n’a rien pu faire pour maintenir les Houston Rockets à flot. Ou plutôt il n’a pas fait autant que ce qui était attendu. « Je n’étais pas assez agressif », commentait l’intéressé. Il a d’ailleurs inscrit seulement quatre points en seconde mi-temps. Quatre lancers dans les deux dernières minutes. Trop léger pour l’emporter.

Les Milwaukee Bucks ont un schéma anti-Harden performant

Ça explique sans doute en grande partie la contre-performance du maestro des Rockets. OK, il aurait sans doute pu se montrer un peu plus proactif en seconde période. Mais il a aussi été bien gêné. Son 2 sur 13 aux tirs n’est pas seulement le résultat d’un jour sans. C’est aussi le travail d’une défense constante et bien organisée. Le plan de Mike Budenholzer, le coach des Milwaukee Bucks, consistait notamment à orienter le barbu vers la droite, sa main faible. Quitte à le faire de manière très exagérée : en défendant presque « de profil » les pieds dans l’axe de la hanche gauche d’Harden. Ça lui laisse un espace pour attaquer le panier mais sur un côté où il est nettement moins à l’aise. Et avec de bonnes aides, de bonnes rotations, la défense peut trouver une solution pour le contenir. « J’ai cru en la philosophie des coaches et ça a marché », confiait Wesley Matthews, stoppeur en charge de la superstar texane sur la majorité des matches. « On a une équipe avec plusieurs défenseurs longs et actifs. C’est vraiment une défense collective. Il faut donner du crédit à tout le monde dans le vestiaire. »

Harden a aussi donné un peu de crédit aux Bucks, mais sans forcer. Surtout par politesse. Parce qu’en réalité, il a rapidement coupé court à cette discussion pour en lancer une autre : selon lui, la défense n’était pas responsable de son mauvais match. « C’est moi. Je peux avoir le tir que je veux à chaque fois. C’est le premier match de la saison, je dois me mettre dans le rythme. Ça va venir. » Une réponse typique d’une superstar qui veut garder confiance en soi et qui refuse de penser qu’elle a été arrêtée ou ralentie par l’adversaire. Classique. Logique.

Mike D’Antoni va partager les minutes de ses superstars

Russell Westbrook NBA

Tout le monde voulait voir Russell Westbrook et James Harden à l’œuvre. C’est l’une des grandes questions de la saison : ce duo peut-il vraiment fonctionner ? Si oui, Houston sera parmi les prétendants aux finales NBA en juin prochain. Si non, ça sent la nouvelle désillusion pour les Texans. Pour leur première officielle, le coach Mike D’Antoni a surtout essayé de les laisser jouer en solo. Chacun leur tour. Un peu comme Terry Stotts le faisait à Portland avec Damian Lillard et C.J. McCollum. Westbrook est donc le premier à avoir rejoint le banc au cours du premier quart temps. Et Harden a lui pris sa pause au moment où le MVP 2017 est revenu en jeu. Même stratégie dans le second et le troisième quart. Ça permet à chacune des deux stars de s’exprimer balle en main – leur première force. Et ça peut aussi éviter les frustrations des uns et des autres. Mais le tandem a tout de même passé 21 minutes ensemble sur le terrain.

Russell Westbrook et James Harden ensemble, c’était pas mal !

L’échantillon est très faible pour tirer une conclusion, même hâtive. Sur les 21 minutes passées par les deux superstars sur le parquet, Houston a inscrit 110 points sur 100 possessions pour 102 encaissés. Le différentiel est donc positif. Mais ça s’explique surtout par le fait que les Texans ont pris le large en première mi-temps. La communication entre les deux amis est bonne et ils peuvent sans doute jouer ensemble. Après, jusqu’à quel niveau, c’est une autre question. Ils ont offert déjà une contre-attaque éclair dont les images ont fait le tour de la toile depuis ce matin.

https://twitter.com/HoustonRockets/status/1187551272007847936

Russell Westbrook et James Harden ont fini le match ensemble. Les Rockets étaient menés d’un point quand le premier nommé est revenu en jeu dans le quatrième quart temps. Peu de temps après, Giannis Antetokounmpo est sorti pour six fautes. Malgré ça, les deux MVP n’ont pas réussi à prendre le dessus pour porter Houston vers la victoire. Ils ont tous les deux été très maladroits (7 sur 17 et 2 sur 13). Mais tout n’est pas à jeter sur cette partie. Loin de là. Il y aura certainement des hauts et des bas avec ce duo qui cherche encore ses repères.